Faits divers – Justice

Soupçons de malversations au sein de l'Assemblée départementale de la Loire

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 7 avril 2015 à 15:22

L'Assemblée départementale de la Loire
L'Assemblée départementale de la Loire © Assemblée départementale

Le président du département de la Loire, Bernard Bonne a décidé de mettre à pied le directeur des ressources humaines de la collectivité et deux de ses collaborateurs. Une affaire révélée par le journal la Tribune-Le Progrès. Ces trois salariés vont également déposer plainte pour dénonciation calomnieuse.

L'affaire a démarré il y a quelques semaines raconte le journal La Tribune-Le Progès. Une enquête interne est ouverte au sein de l'Assemblée departementale suite à des plaintes pour harcèlement moral au sein du service des ressources humaines. Des salariés sont entendus. Les faits de harcèlement semblent se dégonfler. En revanche, les auditions laissent penser que des lignes budgétaires pourraient avoir été modifiées. En clair, une suspicion de malversations financieres. Le directeur des ressources humaines de l'Assemblée départementale, son adjointe et un chef de service ont été mis à pied vendredi dernier.

Le président du département Bernard Bonne se refuse à tout commentaire. Un simple communiqué de presse a été envoyé ce mardi qui souligne que la "justice (doit être) prochainement saisie" , qu'il faut lui laisser "faire sereinement son travail dans le respect de la présomption d'innocence" .

Même son de cloche du côté de l'opposition de gauche qui s'interroge sur le calendrier de l'affaire : quand l'enquête interne a-t-elle été décidée, quels sont les faits précis qui sont reprochés à ces trois salariés. Mais pour le reste, c'est surtout l'étonnement qui prime et la volonté d'attendre l'évolution judiciaire de ce dossier.

Dans le journal le Progres ce matin, l'un des salariés mis en compte affirme qu'il a l'intention de porter plainte pour dénonciation calomnieuse.

L'affaire en tout cas fait désordre quelques jours à peine apres le second tour des élections départementales. Elle sera abordée lors de la prochaine session plénière du Département le 17 avril prochain.