Faits divers – Justice

Soupçons de matches truqués en handball : les frères Karabatic et 14 autres personnes renvoyés en correctionnelle

France Bleu Hérault mercredi 1 avril 2015 à 17:21

Nikola Karabatic, le fer de lance des Bleus
Nikola Karabatic, le fer de lance des Bleus © Maxppp

Les handballeurs Nikola et Luka Karabatic, ainsi que 14 autres personnes, vont être jugés en correctionnelle pour des faits d'escroquerie ou de complicité d'escroquerie. Ils sont soupçonnés d'avoir truqué l'issue du match Cesson-Montpellier, en mai 2012, sur lequel ils avaient parié.

Nikola Karabatic, sa compagne Géraldine Pillet, son frère Luka Karabatic et l'animatrice télé Jennifer Priez sont les principaux visés dans cette affaire d'escroquerie : ils seront jugés par le tribunal correctionnel de Montpellier , a décidé mardi la juge d'instruction en charge de l'affaire, Marie-Christine Desplat-Didier. Outre ces quatre personnes, douze autres prévenus, essentiellement des joueurs ou d'anciens joueurs du Montpellier Handball, sont également renvoyés en correctionnelle. La date du procès à venir n'est pas encore connue : il pourrait toutefois avoir lieu en juin

Les prévenus seront jugés pour escroquerie ou complicité d'escroquerie, dans une affaire de paris litigieux qui porte sur le résultat à la mi-temps du match de Championnat de France Cesson-Montpellier (31-28), le 12 mai 2012, pour un montant de paris de quelque 80.000 euros . Le club de Montpellier est partie civile dans cette affaire.    

La plupart des joueurs ne sont plus au MAHB

Parmi les joueurs dont le renvoi au tribunal correctionnel a été requis, Nikola Karabatic (Barcelone/Espagne), Luka Karabatic (Aix) et Samuel Honrubia (PSG) ont quitté le club de Montpellier (MAHB) , tout comme Mladen Bojinovic (PSG), Primoz Prost (Göppingen/Allemagne) ou encore Mickaël Robin (Cesson). Seuls Dragan Gajic et Issem Tej, eux aussi mis en cause, évoluent toujours dans le club héraultais.

L'affaire avait éclaté en septembre 2012, quelques semaines après le deuxième titre olympique  remporté par l'équipe de France emmenée par Nikola Karabatic à Londres. Les deux frères Karabatic, Samuel Honrubia et Mladen Bojinovic, blessés, n'avaient pas pris part au match.