Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Soupçons de viol et harcèlement sexuel : Nicolas Hulot a déposé une plainte en diffamation contre le magazine Ebdo

mardi 6 mars 2018 à 11:39 Par Marina Cabiten, France Bleu

Nicolas Hulot a déposé sa plainte en diffamation contre le magazine Ebdo qui avait relayé des soupçons de viol et de harcèlement sexuel visant le ministre de la Transition écologique.

Nicolas Hulot a porté plainte en diffamation contre Ebdo et deux de ses journalistes.
Nicolas Hulot a porté plainte en diffamation contre Ebdo et deux de ses journalistes. © AFP - Eric FEFERBERG

Le magazine Ebdo, ainsi que les deux journalistes ayant signé l'article, sont aujourd'hui visés par la plainte de Nicolas Hulot en diffamation. Le ministre de la Transition écologique avait déjà annoncé cette plainte en réponse aux soupçons de viol et de harcèlement sexuel relayés dans ce nouvel hebdomadaire. 

Rumeurs "ignominieuses"

Cette plainte avec constitution de partie civile a été déposée vendredi. Dans un article du 9 février, Ebdo avait fait état d'une plainte pour viol contre l'ex-animateur, déposée en 2008 en Bretagne et classée sans suite, et d'une rumeur de harcèlement sexuel à l'encontre d'une ancienne collaboratrice de l'ex-Fondation Hulot. Le ministre avait devancé la publication de l'article, démentant le 8 février sur BFMTV tout comportement inapproprié et dénonçant des rumeurs "ignominieuses".

Il avait en revanche reconnu l'existence de la plainte pour viol déposée en 2008 par la petite-fille d'un homme politique célèbre concernant des allégations remontant à 1997. L'auteure de cette plainte n'était pas identifiée dans Ebdo, mais il s'agit de Pascale Mitterrand, petite-fille de l'ancien président et fille de Gilbert, qui avait dénoncé le lendemain, par l'intermédiaire de son avocat, une "tempête médiatique".
Dans une lettre adressée le 30 octobre 2008 à Nicolas Hulot, dont l'AFP a obtenu copie, le procureur de Saint-Malo indiquait que les faits dénoncés par Pascale Mitterrand, "qui en tout état de cause n'apparaissent pas établis, font l'objet ce jour d'un classement sans suite en raison de la prescription intervenue".

Quant à l'ancienne collaboratrice de la Fondation Hulot, cette dernière a elle-même démenti "toutes les rumeurs" la concernant.