Société

Spéléo secours dans le gouffre du Bief Bousset à Déservillers

Par Dimitri Imbert, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon lundi 10 octobre 2016 à 6:00

Le Spéléo secours français organise trois à quatre exercices de ce genre chaque année en Bourgogne-Franche Comté.
Le Spéléo secours français organise trois à quatre exercices de ce genre chaque année en Bourgogne-Franche Comté. © Radio France - Dimitri Imbert

Une quarantaine de personnes de dix nationalités différentes ont participé cette semaine à un stage international de spéléologie à Déservillers. En point d'orgue, un exercice de secours grandeur nature organisé ce week end dans le gouffre du Bief Bousset par le Spéléo secours français du Doubs.

Un spéléologue coincé pendant 24 heures dans le gouffre du Bief Bousset à Déservillers. C'est le scénario de l'exercice de secours grandeur nature qui se tenait sur place ce week-end. L'exercice qui couronnait un stage d'une semaine a rassemblé 35 personnes dont une trentaine de spéléologues venus d'une monde entier. Français et Suisses, Slovènes, Ukrainiens et Espagnols, mais aussi Hollandais, Irlandais, Portugais, Grecs et même Israéliens et Chiliens... Au total, une dizaine de nations étaient représentées.

Les sauveteurs s'entrainent une dizaine de fois dans l'année"-Didier Pasian, conseiller technique du Spéléo secours français du Doubs

Tous se sont mobilisés pour porter secours à une victime blessée au genou et bloquée à 80 mètres sous terre après 300 mètres de galeries. La première équipe est partie à 10h du matin et la civière a été remontée sans dommage en fin d'après midi. " Il est très important de s'entraîner très régulièrement" rappelle Didier Pasian , conseiller technique du Spéléo secours français du Doubs qui organisait l'exercice. "Tous les sauveteurs qui participent à ces opérations sont des spéléologues aguerris et bénévoles qui participent une dizaine de fois dans l'année à des formations de ce genre."

Une quarantaine de spéléologues de dix nationalités différentes ont participé à l'opération. Et France Bleu est descendue dans le gouffre avec eux ! - Radio France
Une quarantaine de spéléologues de dix nationalités différentes ont participé à l'opération. Et France Bleu est descendue dans le gouffre avec eux ! © Radio France - Dimitri Imbert

La sécurité s'améliore grâce à la formation

En Franche Comté, on recense cinq interventions sérieuses en dix ans dont, bien-sûr, celle pour les six spéléologues (dont Didier Pasian faisait partie) coincés pendant trois jours en 2008 dans ce gouffre de Déservillers. Mais dans l'ensemble, la sécurité s'améliore pour les spéléologues amateurs. Le nombre de secours portés chaque année a fortement diminué depuis une dizaine d'années. D'une trentaine d'interventions, il y a 20 ans on est passé à une vingtaine par an ces dernières années grâce à l'accent mis sur la formation, l'information, avec des panneaux expliquant les risques à l'entrée de chaque cavité, mais aussi de meilleures prévisions météo.

Partager sur :