Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Spoliée, une vieille dame de 95 ans est obligée de faire les poubelles pour manger à Orléans

jeudi 30 mars 2017 à 18:34 Par Eric Normand et Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

Une triste affaire "d'abus de confiance" ce jeudi devant le tribunal correctionnel d'Orléans. Un homme de 56 ans comparaissait pour avoir soutiré plus de 20.000 euros à une vieille dame de 95 ans qui s'est retrouvé sans argent. Elle a été contrainte de faire les poubelles de son quartier.

Une vieille dame a été escroquée à hauteur de 22.500 euros à Orléans
Une vieille dame a été escroquée à hauteur de 22.500 euros à Orléans © Maxppp - Thierry Suzan

Orléans, France

Un homme de 56 ans comparaissait ce jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel d'Orléans pour avoir escroqué une vieille dame orléanaise de 22.5000 euros. Le tribunal l'a condamné à 8 mois de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve, remboursement de toutes les sommes et interdiction d'approcher la victime.

A 95 ans, Marie -Madeleine vit seule dans son appartement. A la suite d'une incroyable affaire d'abus de confiance, elle s'est retrouvé sans argent et sans rien à manger. Elle a même été obligée de faire les poubelles du quartier pour trouver quelques restes alimentaires.

Elle considérait l'escroc comme son fils

La vieille dame a dû mal à se déplacer, elle entend mal et souffre de problèmes respiratoires. L'été dernier, sa soeur alerte les services sociaux. En effet, Marie-Madeleine qui touche une retraite de 1.000 euros par mois, n'a plus d'argent. Une enquête est ouverte immédiatement, les comptes de Marie Madeleine sont épluchés. Les policiers constatent de multiples retraits, ils décident alors de lui rendre visite et découvrent une femme très faible, très amaigrie , qui parle beaucoup d'un certain Patrick. C'est son ancien voisin qu'elle considère comme son fils.

" Il m'a dit qu'il avait des dettes, que ses 3 enfants étaient morts, alors j'ai eu pitié," explique Marie-Madeleine. La vieille dame rajoute qu'elle a même reçu un appel du procureur de la république qui lui a parlé des difficultés de Patrick. Mais évidemment, tout cela est faux. Patrick a passé lui-même le coup de fil et il s'est fait passer pour le procureur. En fait, Patrick va bien, ses enfants aussi et il n'a jamais eu de problème d'argent.

Il utilise des techniques de prédateur, c'est un harceleur - le procureur Alain Leroux

Le véritable procureur estime "qu'on a affaire à un prédateur et à un harceleur qui régulièrement appelait Marie Madeleine." Il l'a conduisait au distributeur de billets mais il ne l'aidait jamais à faire ses courses. Il lui prenait son argent. A la barre du tribunal, Patrick s'embrouille dans ses explications : "elle m'a simplement aidé et d'ailleurs, j'ai commencé à rembourser." Mais la réalité est beaucoup plus sombre, "on est encore loin du compte" rétorque le procureur, "vous n'avez remboursé que 400 euros." Le préjudice total a été estimé à 22.500 euros, dont 19.000 euros en liquide.