Faits divers – Justice DOSSIER : Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray

Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray : le Roannais Rachid Kassim aurait inspiré les assassins du père Hamel

Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu jeudi 18 août 2016 à 17:55

Le Roannais Rachid Kassim dans une vidéo de propagande (capture d'écran)
Le Roannais Rachid Kassim dans une vidéo de propagande (capture d'écran)

Rachid Kassim, né à Roanne (Loire), aurait joué un rôle clé dans l'organisation de l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray, selon des informations publiées par l'hebdomadaire L'Express ce jeudi.

Rachid Kassim, originaire de Roanne (Loire), s'était publiquement félicité de l'attentat de Nice. Le nom du jeune homme est maintenant cité dans l'enquête sur l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray. Il en serait même l'un des instigateurs.

En effet, selon trois confrères travaillant pour l'hebdomadaire L'Express, Rachid Kassim était en contact direct avec les deux assaillants qui ont tué le père Hamel en Normandie le 26 juillet. Peut-être même les a-t-il fortement inspirés car ce jeune homme de 29 ans semble très actif sur les réseaux sociaux, notamment sur Telegram, cette messagerie cryptée utilisée par les djihadistes.

Les tueurs du père Hamel s'y seraient parlés alors qu'ils vivaient à 700 kilomètres l'un de l'autre, mais il y aurait aussi eu dans la boucle Rachid Kassim. Toujours selon L'Express, ce jeune homme qui vivrait à présent en Irak ou en Syrie, jouerait un vrai rôle de "coach" pour tous ceux qui n'ont pas pu rejoindre le groupe État islamique. Rachid Kassim publierait souvent des vidéos de propagande encourageant les musulmans à attaquer en France, détaillant des modes d'action pour les lions solitaires comme le camion dans la foule. Il est cité comme l'un des membres les plus influents.

Il serait apparu dernièrement dans un clip où il féliciterait ceux qui ont égorgé le prêtre normand.

Rachid Kassim faisait déjà parler de lui après l'attentat de Nice

Le visage du Roannais est apparu dans la presse le 23 juillet, en une du quotidien La Tribune-Le Progrès.

Dans un article intitulé "L'itinéraire sanglant du Roannais qui décapite au nom de Daesh", nos confrères assuraient que Rachid Kassim apparaissait dans une vidéo où des djihadistes francophones se félicitent de l'attentat de Nice avant de décapiter deux hommes. Des personnes qui l'ont connu à Roanne disent le reconnaître. Le Roannais se serait radicalisé après un séjour en Algérie il y a cinq ans. Il aurait déménagé l'année suivante en Égypte.

→ À lire aussi :