Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Julien-lès-Metz : il s'était lancé dans la production de cannabis durant le confinement

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Un quinquagénaire a été arrêté ce mardi 30 juin pour usage et détention de produits stupéfiants. Sa production artisanale et locale de cannabis avait commencé durant le confinement.

Écusson de la police nationale. (Illustration)
Écusson de la police nationale. (Illustration) © Radio France - Emmanuel Bouin

C'est une conséquence très inattendue du confinement. A St Julien-lès-Metz, les policiers de la section d'intervention ont interpellé mardi 30 juin, un quinquagénaire pour usage et détention de stupéfiants. L'homme a expliqué qu'il s'était lancé tout récemment dans la culture du cannabis en raison du confinement.

Cultiver pour éviter de se déplacer

Lors d'une patrouille à pied dans un quartier pavillonnaire, les policiers ont senti une forte odeur de cannabis, émanant d'une maison, où vit un couple. Ils ont sonné, sont entrés dans le logement et ont découvert dans une pièce neuf plants de cannabis d'une hauteur d'1 mètre 50, et un système mécanique de culture. Sur un étendoir également, séchait une quantité importante de têtes de cannabis : plus de 2 kilos en tout.   

En garde à vue, le mari a expliqué aux policiers s'être lancé dans la culture de cannabis, après le début du confinement, pour éviter d'avoir à se déplacer pour acheter de la drogue.  

Il sera convoqué devant le tribunal de Metz en octobre prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess