Faits divers – Justice

St-Martin-le-Beau : l'église consolidée, l'enquête lancée

France Bleu Touraine lundi 20 avril 2015 à 10:07

Les décombres du toit dans l'église dans Saint-Martin-le-Beau.
Les décombres du toit dans l'église dans Saint-Martin-le-Beau. © Radio France

Il a fallu éteindre des départs de feu,ce week-end, dans les décombres de l'église de St-Martin-le-Beau, qui a brûlé dans la nuit de jeudi à vendredi. L'enquête sur le sinistre, certainement d'origine criminelle, ne fait que commencer mais les rumeurs ne l'ont pas attendue pour circuler.

L'église de Saint-Martin le Beau ne risque plus de s'écrouler. Les travaux de consolidation ont été terminés ce dimanche après l'incendie qui a ravagé le bâtiment dans la nuit de jeudi à vendredi. Mais ce week-end les pompiers ont du revenir trois fois pour éteindre de nouveaux départs de feu. Un amas de fientes de pigeons empêchait d'éteindre complètement les braises sous la toiture.

Jusqu'à ce dimanche matin, une équipe de maçons s'est donc activée pour évacuer les déchets : 3 mètres cubes. Ce lundi matin les restes de la toiture de l'église doivent être couverts provisoirement avec une bâche . Une autre installation avec des tôles en acier pourrait être posée si l'expert donne son accord.

Les précisions sur les dégâts, photos et vidéo du sinistre

Les experts qui sont passés depuis vendredi n'ont pas encore rendu leurs rapports. On ne sait pas combien les travaux de rénovation vont coûter. La mairie espère rouvrir l'église en 2017, pour la 1 700e année de Saint-Martin.

Family park dans toutes les têtes

Au niveau de l'enquête, l'appel à témoins lancé par les gendarmes n'a encore rien donné. Sur place, l'heure est aux questions. Aux rumeurs aussi. Celle qui revient le plus souvent est la thèse de représailles après les inspections de sécurité lancées par la mairie à Family Park, le parc d'attraction de la commune. Elle a demandé le passage d'une commission de sécurité qui limite pour l'instant la fréquentation du site à 300 personnes à la fois.

"C'est lamentable... qu'on nous laisse tranquille ! Nous condamnons cet acte ignoble contre la commune ", réagit-on hors micro du côté de la direction de Family Park, qui vit très mal d'être pointée du doigt. D'autant que le procureur n'évoque aucune avancée dans l'enquête, rien de concert n'oriente vers cette piste. Si la rumeur enfle à St-Martin, c'est parce que personne ne comprend un tel déchainement de violence dans un village de 3 000 habitants. Les 25 voitures vandalisées, les feux de poubelles dans plusieurs endroits semblent pointer un acte organisé, pas juste une bêtise .

A la mairie, on see rappelle de la manifestation lors du conseil municipal consacré au Family Park, il y a quinze jours. Une centaine de personnes étaient venues avec des banderoles, à bord de voitures immatriculées en Ile-de-France. Les échanges avaient été musclés et les gendarmes avaient dû intervenir. Alors, un coup de folie a-t-il pu faire tout dégénérer ? Il est bien trop tôt pour accuser. L'enquête commence à peine. Les responsables de la mairie comme ceux de Family Park ont déjà hâte qu'elle aboutisse.