Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Stade Français : les rugbymen fidjiens mis à pied

mercredi 26 juillet 2017 à 16:03 Par Nicolas Olivier, France Bleu Paris et France Bleu

Le Stade Français a décidé de prendre une première sanction contre ses deux joueurs impliqués dans une altercation le 23 juillet à Paris. Ils sont mis à pied provisoirement dans l'attente de leur procès, fin novembre.

Josaia Raisuqe sera jugé le 29 novembre pour violences volontaires et agression sexuelle.
Josaia Raisuqe sera jugé le 29 novembre pour violences volontaires et agression sexuelle. © Maxppp - Eric Baledent

Paris, France

Josaia Raisuqe et Waisea Nayacalevu ne débuteront pas la saison avec l'effectif du Stade Français Paris Rugby. Le club leur a notifié ce mercredi une mise à pied à titre conservatoire. Les deux ailiers fidjiens (respectivement 23 et 27 ans) ont aussi reçu une convocation à un entretien préalable à une sanction disciplinaire. Ils ne pourront jouer au rugby avant leur comparution prévue le 29 novembre devant le tribunal correctionnel de Paris. Ils seront jugés pour violences volontaires, et l'un d'eux pour agression sexuelle.

Une femme coincée contre un mur

Les deux colosses, qui mesurent 1m90 et 1m93, avaient été arrêtés en état d'ivresse avancé dimanche dernier au petit matin dans le 13e arrondissement de Paris. Ils venaient de passer la nuit dans une boîte du quai d'Austerlitz pour un anniversaire copieusement arrosé. A la sortie, Josaia Raisuqe aurait coincé une jeune femme contre un mur avant de lui saisir les seins. Un jeune couple qui tentait de lui venir en aide aurait alors été frappé à plusieurs reprises par les deux joueurs. Rapidement alertée, la police avait aussitôt interpellé les agresseurs présumés. Un troisième homme qui se trouvait avec eux aurait pris la fuite.

Waisea Nayacalevu, en mars dernier lors d'un match de Top14 face à Toulon. - Maxppp
Waisea Nayacalevu, en mars dernier lors d'un match de Top14 face à Toulon. © Maxppp - Frédéric Dugit

Josaia Raisuqe et Waisea Nayacalevu ont été confrontés aux trois plaignants lundi à l'issue de leur garde à vue. D'après leur avocat, ils ont reconnu avoir donné des coups mais ils nient tout geste à caractère sexuel.

Des antécédents de violence

Raisuqe était déjà privé de compétition depuis le mois d'avril suite à une lourde sanction disciplinaire. Une suspension de 10 semaines infligée par l'European Professional Club Rugby (EPCR) pour avoir piétiné un adversaire, lors d'un match du Challenge européen au Pays de Galles. Il allait pouvoir rejouer à partir du 7 août. Le jeune ailier devra encore patienter. Mais surtout il risque gros devant la justice pénale : jusqu'à 10 ans de prison. Son coéquipier Waisea Nayacalevu encourt théoriquement une peine de 5 ans d'emprisonnement.