Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Steaks hachés frauduleux : "Des gens profitent de la misère humaine" se désole une bénévole des Restos du Cœur

-
Par , France Bleu Mayenne

780 tonnes de "faux steaks hachés" ont été distribués par une entreprise française à des associations d'aide aux plus démunis. Le département de la Mayenne n'a pas été épargné par cette affaire de viande frauduleuse.

photo illustration
photo illustration © Maxppp - Maxppp - SEVERINE COURBE

Château-Gontier, France

780 tonnes de "faux steaks hachés" ont été distribués par une entreprise française à des associations d'aide aux plus démunis. Le Secours populaire, la Croix Rouge, les Restos du Cœur et la Fédération française des banques alimentaires avaient fait un achat groupé de plus de cinq millions d'euros.

En Mayenne, les Restos du Cœur ont reçu 128 colis de steaks hachés frauduleux.

Les bénévoles mayennais, que nous avons contacté, sont scandalisés : "Des gens profitent de la misère humaine" raconte la responsable des Restos du Cœur à Château-Gontier-sur-Mayenne. L'association a reçu en mars 128 colis de steaks hachés de mauvaise qualité. Des cartons qui se trouvent actuellement dans une chambre froide avant une probable destruction.

Pas de risque sanitaire selon les analyses effectuées

Le Secours Populaire de la Mayenne fait le même constat souligne Gilles Leboisne, l'un de ses responsables : "On nous a dit qu'il fallait mettre ça en attente. On n'en a pas distribué. À cause d'une suspicion sur la coloration de la viande, un peu particulière, un peu jaune. Il y a des entreprises qui veulent à tout prix de l'argent. Ils ignoraient sans doute qu'on a des tests gustatifs et tout un système pour contrôler la qualité des produits". Pour les associations touchées par cette fraude, l'autre problème qui va désormais se poser c'est l'approvisionnement et la distribution de viande de bonne qualité aux plus démunis dans les prochaines semaines.

Selon le secrétaire national chargé des questions de solidarité au Secours Populaire, interrogé par France Info, "les pouvoirs publics ont diligenté des analyses qui ont fait apparaître que ces steaks contenaient peu de viande, plus de gras et du soja et de l'amidon. Les analyses prouvent qu'il n'y a pas de risque sanitaire". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu