Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : La mobilisation des forains au Mans

Mobilisation des forains au Mans : "Je ne cèderai pas" martèle Stéphane Le Foll, invité de France Bleu Maine

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Le maire du Mans qui était l'invité de France Bleu Maine campe sur ses positions. Il n'est pas question que la fête foraine fasse son retour au centre-ville. Stéphane Le Foll lance un appel au calme après les scènes de violence qui ont éclatées lundi au centre ville.

Stéphane Le Foll, le maire du Mans, ne veut pas céder à la pression des forains et espère un retour à l'ordre.
Stéphane Le Foll, le maire du Mans, ne veut pas céder à la pression des forains et espère un retour à l'ordre. © Radio France - ruddy guilmin

Le Mans, France

"Il n'est pas question de céder à cette injonction des forains" : Stéphane Le Foll le répète ce mardi, la fête ne fera pas son retour en centre-ville, sur l'esplanade des Quinconces en tout cas. C'est une question de sécurité : " Vu l'évolution de la taille des manèges, ce site n'est plus adapté. Contrairement à la zone du Panorama (en périphérie) où la capacité d'accueil est passée de 70 manèges aux Jacobins à plus 120".     

Stéphane Le Foll campe sur ses positions. Pas question de laisser les forains installer leur manège en centre-ville, l'esplanade des Quinconques n'est pas adapté

Personne ne peut stopper 35 camions de 35 tonnes."

Stéphane Le Foll a aussi réagi vivement aux scènes d'émeutes lundi au centre ville. Ce sont des scènes de violences insurrectionnelles intolérable : "Les forains sont dans une volonté de bras de fer en particulier leur leader [Norman Brush] qui fait du Mans une affaire nationale. On est dans un débat qui dépasse la zone du Panorama. Il faut s'organiser pour  faire respecter la loi". 

Mais alors pourquoi ne pas intervenir en amont pour empêcher les blocages des gares et des autoroutes ?"Qui peut stopper des camions ? 35 camions de 35 tonnes qui envahissent une centre ville ! Hier (lundi), il y avait 500 forains et casseurs qui étaient venus de l'extérieur occuper la place des Jacobins et s'engager dans une confrontation avec les forces de l'ordre. Alors on peut toujours dire, comment cela se fait ? J'en suis parfaitement conscient ! Il y a des gens qui, aujourd'hui, refusent de respecter les règles et qui s'engagent dans une forme violente de contestation. Il y a des élus, comme moi, qui ont été obligés de quitter leur maison. Vous croyez que ce n'est pas quelque chose qu'on vit aussi avec difficulté ? Mais _je ne céderai pas et je demande le retour au calme et le retour à l'ordre_"

Stéphane Le Foll comprend l'énervement des Manceaux et des Sarthois génés par le conflit. Mais pas facile d'arrêter 35 camions de 35 tonnes qui envahissent le centre-ville

Choix de la station

France Bleu