Faits divers – Justice

Stéphane Vernier condamné à 15 ans de réclusion pour avoir tué Yanis

Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 15 janvier 2016 à 18:33

La salle d'audience de la cour d'assises de Riom
La salle d'audience de la cour d'assises de Riom © Radio France - Olivier Vidal

Ce vendredi 15 janvier, la cour d'assises de Riom a condamné Stéphane Vernier à une peine de 15 ans de réclusion criminelle assortie d'une période de sûreté de moitié. Il était jugé depuis mercredi pour le meurtre de son fils Yanis âgé de 3 ans, le 15 février 2014 à Vic-le-Comte.

Le verdict a été rendu vendredi soir après trois jours de débats. Stéphane Vernier a été condamné par les assises du Puy-de-Dôme, à 15 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Yanis, 3 ans .La peine est assortie d'un suivi socio-judiciaire d'une durée de trois ans et d'une période de sûreté de la moitié de la peine.

L'altération du discernement de l'accusé au moment des faits a été retenue. La sanction prononcée est donc largement inférieure aux réquisitions de l'avocate générale, qui réclamait 30 ans de prison. 

Altération du discernement retenue

Les six jurés ont donc reconnu que l'accusé n'était pas dans son état normal lorsqu'il a donné la mort au garçonnet en l'étouffant ce 15 février 2014 dans sa maison de Longues sur la commune de Vic-le-Comte. Ces 3 jours de procès ont permis de comprendre que Stéphane Vernier était un homme profondément dépressif depuis de nombreuses années.

Stéphanie Dhélin, la mère de Yanis (en photo dans le cadre à droite) - Radio France
Stéphanie Dhélin, la mère de Yanis (en photo dans le cadre à droite) © Radio France - Olivier Vidal

A l'énoncé du verdict, la mère de Yanis s'est dit déçue :

Olivier Vidal a reccueilli la réaction de la mère de Yanis à l'énoncé du verdict

Pour Jean-François Canis, l'avocat de Stéphane Vernier, c'est un soulagement. Il a longuement plaidé l'altération du discernement de son client au moment des faits, décrivant un homme dépressif qui aimait son fils plus que tout. L'avocat clermontois a le sentiment que le jury a entendu la détresse de cet homme : 

La réaction de Jean-François Canis, avocat de Stéphane Vernier l'accusé