Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Steve Caniço et Rémi Fraisse : "deux crimes d’État" pour la défense de la famille du jeune tué à Sivens

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Après la découverte du corps de Steve, mort à Nantes le soir de la fête de la musique, certains dénoncent des violences policières et beaucoup repensent au cas de Rémi Fraisse mort en 2014 dans le Tarn. L’avocat du père du jeune toulousain dresse un parallèle entre les deux affaires.

Lors des hommages pour Steve, le nom de Rémi Fraisse, revient souvent.
Lors des hommages pour Steve, le nom de Rémi Fraisse, revient souvent. © Maxppp -

Barrage de Sivens, Lisle-sur-Tarn, France

Dans la manifestation en hommage à Steve, qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes mercredi dans les rues de Toulouse, un nom est revenu régulièrement. Celui de Rémi Fraisse. Ce jeune toulousain est mort dans la nuit du 26 octobre 2014 à Sivens dans le Tarn. Ce militant écologiste de 21 ans a été tué par un tir policier de grenade offensive sur le site du projet de barrage. 

Dédouaner les forces de l’ordre 

Pour la défense de la famille de Rémi Fraisse il y a un vrai parallèle entre la mort des jeunes. Des similitudes insiste même Me Arié Alimi : " Il y a des similitudes importantes. Ce sont d’abord des crimes d’état à mon sens dans les deux cas. Deux jeunes hommes qui ont probablement trouvé la mort du fait  de l’action de l’État. Il y aussi des similitudes dans la communication gouvernementale. Pour Rémi on avait dans un premier temps parler d’un corps ou d’un cadavre trouvé dans la forêt. On avait essayé de lui coller beaucoup de choses : de la détention de drogue, des explosifs dans son sac. Tout ça était évidemment faux. De la même manière on essaie, avec l’enquête de l’IGPN sur la mort de Steve, de dédouaner les forces de l’ordre." 

D’autres cas que Rémi et Steve

Et l'avocat du père de Rémi Fraisse poursuit en expliquant, que de tels drames ne sont finalement pas étonnants puisque rien n'est fait pour les éviter dans la gestion des forces de l'ordre. "Depuis toujours on dit avec la famille de Rémi qu’il y aura d’autres cas. À partir du moment où l’État prend l’habitude de dédouaner les forces de l’ordre dans le cas de violences policières, ( qui mènent soit à des blessures, soit à des mutilations, soit à des morts) il y a une absence de contrôle de la part des forces de l’ordre.

Les prénoms de Steve et Rémi sur la même banderole mercredi place Jean-Jaurès à Toulouse - Radio France
Les prénoms de Steve et Rémi sur la même banderole mercredi place Jean-Jaurès à Toulouse © Radio France - WC
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu