Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Strasbourg : Salah Abdeslam aurait été vu à Neudorf, vaste opération de police ce lundi soir

Une opération de police d'envergure s'est déroulée ce lundi soir dans le quartier de Neudorf à Strasbourg. Un particulier affirme avoir vu Salah Abdeslam, le suspect recherché après les attentats de Paris rentrer dans un immeuble de la rue de Prague.

© Radio France - - Sophie Cambra

Strasbourg, France

Les policiers du RAID et de la BRI ont vérifié ce lundi soir les appartements de l'immeuble du 8 de la rue de Prague dans le quartier strasbourgeois de Neudorf. Le bâtiment est bouclé par un périmètre de sécurité depuis cet après-midi. Un Strasbourgeois a appelé la police pour signaler la présence dans l'immeuble de Salah Abdeslam, l'un des suspects des attentats de Paris, activement recherché.

La porte du local technique de l'immeuble arrachée - Aucun(e)
La porte du local technique de l'immeuble arrachée - Sophie Cambra

Le témoignage est formel selon les policiers. Depuis 15h30, les forces de l'ordre sont sur place. Les habitants de l'immeuble ont été rassemblés dans le gymnase Aristide Briand, tout proche. Samir et Foued y étaient. Ils racontent l'angoisse de savoir que Salah Abdeslam pouvait être là : "Tout le monde avait peur, on a imaginé le pire, ce qui s'est passé à Paris".

Samir et Foued, habitants de l'immeuble avec Sophie Cambra

Certains habitants n'avaient pas entendu que l'immeuble était évacué. C'est le cas d'Achraf. Il a eu la peur de sa vie en ouvrant sa porte d'entrée. "Ils (NDLR les hommes du RAID) avaient les pistolets braqués sur moi [...] imagine j'aurai fait un geste, ils m'auraient tiré dessus" explique cet habitant.

Le témoignage d'Achraf avec Sophie Cambra

Ce soir, les hommes du RAID ont procédé à la vérification des 20 appartements de l'immeuble. A 22h, ils ont établi que l'homme recherché ne s'y trouve pas. Sami, 5 ans et ses parents ont pu regagner leur appartement. Le jeune garçon a compris ce qu'il se passait. "Y'avait un bandit qui est venu là. La police a vérifié s'il y avait des méchants dans l'immeuble" explique Sami.

Sami, 5 ans, avec Sophie Cambra

Aucun(e)