Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des policiers strasbourgeois jouent les pickpockets pour une opération prévention peu ordinaire

mercredi 19 juillet 2017 à 18:04 Par Maud Czaja, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Des policiers en civil se mettent dans la peau de pickpocket pour sensibiliser les passants à Strasbourg.

Des policiers rappellent les conseils de base: ne jamais laisser son sac sans surveillance!
Des policiers rappellent les conseils de base: ne jamais laisser son sac sans surveillance! © Radio France - Maud Czaja

"Certains sont là pour s'amuser, d'autres pour vous dépouiller", voilà ce que l'on peut lire sur les tracts distribués par la police nationale à Strasbourg pour sensibiliser les passants à la présence de pickpockets.

Des pickpockets très rapides

Des policiers font des actions de prévention dans le centre ville. Ils ont une méthode bien à eux: ils se mettent dans la peau d'un pickpocket! Ils scrutent la foule à la recherche de victimes potentielles. "Les gens sont assis à une terrasse de café, forcément on ne mange pas avec son sac à la main, c'est facile de s'en saisir en attirant leur attention ailleurs. Ces opérations fonctionnent bien car les gens se rendent compte à quel point c'est facile et ça va très vite", explique Joël Irion, chargé de communication de la police nationale du Bas-Rhin. En à peine deux heures, Joël Irion et son complice ont réussi à subtiliser 19 effets personnels avant de les rendre à leurs propriétaires. "Il ne faut pas poser son téléphone ou ses lunettes de soleil sur la table côté passage" , insiste Marc Bellorini, référent sûreté à l'Etat major "l'idéal c'est d'avoir un sac en bandoulière avec la fermeture éclair bien sur l'avant", conclut-il.

Reportage de Maud Czaja dans les rues de Strasbourg

L'an dernier la police a comptabilisé près de 800 vols à la tire à Strasbourg.