Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Strasbourg : de la prison avec sursis requise contre des militants anti GCO

-
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

13 militants anti GCO étaient jugés ce mercredi matin par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour avoir construit une cabane en avril dernier à Kolbsheim, sur le chantier du GCO, l'autoroute de contournement ouest de Strasbourg. Le procureur a requis de la prison avec sursis.

Une cinquantaine de militants avaient fait le déplacement
Une cinquantaine de militants avaient fait le déplacement © Radio France - Olivier Vogel

Strasbourg, France

Ils avaient prévu un comité d'accueil. A l'occasion du jugement de treize zadistes ce mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Strasbourg, une kermesse a été organisée devant le palais de justice  par le collectif "GCO non merci" . 150 militants sont venus soutenir les treize prévenus, jugés pour avoir construit une cabane à Kolbsheim sur le tracé de l'autoroute de contournement à l'ouest de Strasbourg le 19 avril dernier. Ils en avaient été délogés quelques jours plus tard.

Prison avec sursis requise

Le procureur a requis des peines de deux mois de prison avec sursis pour 11 d'entre eux et six mois de prison avec sursis pour les deux prévenus qui étaient poursuivis pour des violences à l'encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique. Le jugement a été mis en délibéré au 20 novembre. 

La ZAD de Kolbsheim avait été évacuée en septembre 2018 par les forces de l'ordre pour permettre la poursuite du chantier. Plus de 500 gendarmes avaient alors été mobilisés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu