Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Strasbourg sous haute surveillance pour le Nouvel An

mercredi 30 décembre 2015 à 18:04 Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Abribus et épaves de voitures enlevés, pétards interdits place Kléber... Après les attentats et les incidents des années passées, la sécurité a été renforcée pour la Saint-Sylvestre à Strasbourg.

Renforcement policier à Strasbourg
Renforcement policier à Strasbourg © Maxppp

Strasbourg, France

Après le marché de Noël, la Saint-Sylvestre ! En raison du contexte particulier post-attentat mais aussi de la mauvaise tradition alsacienne des voitures brûlées, les forces de l'ordre sont mobilisées en nombre pour cette soirée à risque à Strasbourg. 

Les mesures de sécurité sont également renforcées. "On enlève des rues pas mal de conteneurs. On enlève aussi des abribus dans les secteurs où chaque année ils volent en éclats. On enlève les épaves de voitures sur les parkings car elles sont régulièrement incendiées, précise Robert Herrmann, le président de l'Eurométropole strasbourgeoise. L'objectif c'est qu'on puisse fêter le Nouvel An le plus calmement possible et qu'on évite les exactions qu'on a pu connaître il y a quelques années".

Pétards interdits place Kléber

Autre changement : l'usage des pétards sera plus limité que l'an passé. Il est notamment interdit de faire exploser tous types de pétards dans des lieux qui concentrent de "gros rassemblements de personnes", notamment sur la place Kléber. "C'est pour éviter les mouvements de panique, explique Dominique Jane, le directeur de cabinet du préfet de la Région Alsace et du Bas-Rhin. On sait que les bruits d'explosion peuvent faire penser à des tirs d'arme".

Comme chaque année, aucune précision n'est donnée sur le dispositif policier dans la capitale alsacienne pour ce passage au Nouvel An. Les pompiers et les services d'urgence se préparent eux aussi à toute éventualité.