Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Strasbourg : une marche blanche lycéenne après la noyade d'un jeune de 17 ans dans l'Ill

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Plus d'une centaine de personnes, élèves et enseignants, rassemblées au lycée Marie Curie de Strasbourg ce vendredi 25 juin pour rendre hommage à l'adolescent de 17 ans qui s'est noyé après avoir sauté dans l'Ill, depuis la passerelle Ducros.

Une marche blanche au lycée Marie Curie de Strasbourg après la noyade d'un jeune de 17 ans dans l'Ill.
Une marche blanche au lycée Marie Curie de Strasbourg après la noyade d'un jeune de 17 ans dans l'Ill. © Radio France - Julien Penot

"A toi Loriand". Trois mots inscrits en lettre noire sur une grande banderole blanche, ornée de deux portraits. On y voit un adolescent de 17 ans, casquette sur la tête et sweat de sport sur les épaules. Un ami, et un élève aussi, pour la centaine de personnes réunies devant le lycée Marie Curie pour lui rendre hommage jusqu'à la passerelle Ducros, lieu du drame il y a une semaine. 

Marche blanche

Avant de s'engager dans la rue, la marche blanche a commencé par un rassemblement à l'arrière de l'établissement. Une centaine de personnes s'y réunissent en arc de cercle autour d'un présentoir. "Il n'y a pas de mot pour dire l'inconcevable, l'inacceptable... La disparition d'un jeune homme, au moment même où commence l'été", déclare le principal, Youcef Slimani. 

J'étais choquée, c'était un élève que je voyais tous les jours" - Lina, élève de Seconde

Devant lui, les visages fixent le sol. L'une des amies de la victime prend alors la parole : "Loriand, toi qui était si drôle, si présent, toujours là pour nous, tous les recoins de Strasbourg se souviendront de tes pas." Des pleurs s'échappent alors de la voix de la jeune fille avant d'être soutenue par la mère du jeune homme. "J'espère que à-haut, il comprend qu'il était bien entouré et que l'erreur qu'il a faite, c'était un accident", confie Agathe, entourée des siens.

Élèves et enseignants sous le choc

Les prises de parole prennent fin sur de timides applaudissements. "On s'attend jamais à que ça soit quelqu'un qu'on connaisse, du coup il y a beaucoup d'émotions", lâche Clara, en Première. "J'étais choquée, c'était un élève que je voyais tous les jours", témoigne de son coté Lina, en Seconde. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Groupés à droite du présentoir, les enseignants sont aussi présents, avec le personnel du lycée. "C'est inimaginable, c'est une horreur", déclare Rémi Picard, l'un des enseignants de la victime, j'ai rappelé à mes élèves qu'il ne faut pas sauter dans l'Ill et surtout retenir les gens qui voudraient le faire.

La marche blanche se prolonge jusqu'à la passerelle Ducros où sera respectée une minute de silence. Des roses seront jetées dans l'Ill pour rendre hommage au jeune homme, dont le corps avait été retrouvé trois jours après sa disparition, au niveau du Pont Phario, près de trois kilomètres en aval. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess