Faits divers – Justice

Subutex : le Dr Furlan à nouveau condamné en appel

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord jeudi 1 décembre 2016 à 18:20

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp -

Le docteur Furlan a perdu son procès en appel. Sa peine est confirmée. L'ancien maire d'Hombourg-Haut reste condamné à deux mois de prison avec sursis, deux ans d'interdiction d'exercer et 50.000 euros d'amende, pour avoir escroqué la caisse primaire d'assurance maladie.

En appel, la justice n’a pas varié. Le Dr Furlan est à nouveau condamné pour avoir délivré trop facilement du Subutex à ses patients. L’ancien maire de Hombourg-Haut écope donc d’une peine de deux ans de prison avec sursis, 50.000 euros d’amende et deux d’interdiction d’exercer la médecine. Le reste des amendes sera examiné lors d’une nouvelle audience en mars 2017. Mais Jacques Furlan ne veut pas baisser les bras, il compte se pourvoir en cassation.

Il est reproché à Jacques Furlan d’avoir escroqué la caisse primaire d’assurance maladie en prescrivant avec trop de largesses des doses de Subutex à ses patients toxicomanes. Ce substitut à l'héroïne fait l'objet d'un trafic, notamment à Sarrebruck.

Ces pratiques jettent le discrédit sur la profession (arrêt de la cour d'appel)

Dans leurs motivations, les juges ont été sans concession. « La médecine n'est pas un commerce, le docteur Furlan n'a pas respecté son serment d'Hippocrate ». Enchainer 11.456 consultations durant l'année 2012, alors que la moyenne des médecins lorrains et de 4.546, « c'est un comportement mercantile » commente l’avocat de l’ordre des médecins, Stanislas Louvel. « Ces pratiquent jettent le discrédit sur la profession de médecin et jamais Jacques Furlan ne fait son autocritique » peut-on lire dans l’arrêt de la cour d’appel de Metz. Jacques Furlan était le plus gros prescripteur de Subutex en Moselle.

1.500 euros, c'est tout ce que vaut l'image de la profession - avocat de Jacques Furlan

Cet argument de l'image de la profession fait bien rire la défense. L'avocat de Jacques Furlan souligne que l'ordre des médecins a obtenu « seulement » 1.500 euros de dommages et intérêts, « c'est tout ce que vaut cette image » s'énerve maitre Fabrice Di Vizio. « Nous allons aller en cassation. Tout était rédigé d'avance, ça ne coûte rien de condamner mon client et ça fait du bien » poursuit-il. « Ca donne le sentiment que la justice est passée. Alors que le trafic de drogue, le vrai, prolifère dans notre pays ».

Partager sur :