Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sud-Gironde : ils volent 2.000 pieds de chanvre industriel, pensant avoir trouvé du cannabis

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu Gascogne, France Bleu

Six individus ont été interpellés en Gironde et dans les Landes, puis présentés à un juge samedi 27 septembre pour avoir volé 2.000 pieds de chanvre en trois nuits à Aillas. Ils ont aussi menacé avec un fusil les agriculteurs qui tentaient de les faire fuir.

Une plantation de chanvre.
Une plantation de chanvre. © Maxppp - Nicolas BARREAU

Les six suspects avaient monté toute une organisation pour dérober en plusieurs vagues ce qu'il leur semblait être du cannabis. Ils repèrent un champs de culture à Aillas, dans le Sud-Gironde, et dérobent 300 pieds la nuit du 20 au 21 septembre. Les agriculteurs signalent le vol et s'organisent pour surveiller le terrain et tombent sur les voleurs la nuit suivante, les propriétaires les mettent alors en fuite. Mais les individus reviennent une troisième nuit, du 22 au 23 septembre, et parviennent à dérober un hectare et demi de chanvre. 

Les agriculteurs les surprennent à nouveau mais cette fois-ci l'un des suspects est équipé d'un fusil et tire en l'air avant de prendre la fuite. Le butin, plus de 2000 pieds, n'a aucune valeur récréative (la culture du cannabis étant interdite en France). Il s'agit de chanvre cultivé de manière industrielle pour l'industrie pharmaceutique et pour la cosmétique. Sa teneur en THC (tétrahydrocannabinol, la substance psychoactive) est trop pauvre pour produire un quelconque effet.

Les six suspects interpellés dans les Landes et en Gironde 

La gendarmerie de Langon ouvre une enquête et c'est grâce à un numéro d'immatriculation repéré par l'un des agriculteurs que les enquêteurs interpellent dès le lendemain les premiers suspects. Deux d'entre eux sont arrêtés dans les Landes, près de Luxey. Les quatre autres individus sont ensuite retrouvés en Gironde, dans le Langonnais, sur Bordeaux Métropole et dans l'Entre-deux-Mers. Placés en garde à vue, les suspects reconnaissent les faits et confirment qu'ils pensaient voler du cannabis. Deux d'entre eux sont sans domicile fixe et la plupart n'ont pas d'emploi. 

Ils sont dans la foulée déferrés au parquet. Le procureur de la République, Frédérique Porterie, requiert un placement en détention afin de poursuivre une procédure de comparution immédiate. Le juge des libertés et de la détention a choisi de les remettre en liberté, sous contrôle judiciaire, et de les convoquer devant le tribunal correctionnel le 23 novembre pour "violences avec arme" et "vol aggravé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess