Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Suicide d'un policier à Saint-Avold : son ancien collègue se défend et accuse sa hiérarchie

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Après le suicide d'un policier de Saint-Avold en janvier 2018, son ancien collègue, poursuivi pour avoir placé un enregistreur dans sa voiture, sort de son silence en attendant son procès en appel : il ne veut pas porter toute la responsabilité du drame et accuse sa hiérarchie.

Joseph Alessi, 49 ans,  ancien policier à Saint-Avold, redoute son nouveau procès (dont la date n'est pas encore fixée). Il a été relaxé en octobre 2019 par le tribunal correctionnel de Sarreguemines après le suicide en janvier 2018 d’un autre policier du commissariat, le major Philippe Hinschberger. Joseph Alessi et son subordonné avaient, en décembre 2017, placé un mouchard dans la voiture de service du major Hinschberger, dans un climat de tensions entre les brigades de nuit de Freyming-Merlebach et Saint-Avold. La victime avait été mutée de Saint-Avold à Freyming et le vivait mal. Les deux policiers poursuivis ont été relaxés mais le parquet a fait appel.

Assumer mes enregistrements, ça ne veut pas dire assumer d'être considéré comme un assassin

Dans l'attente de son procès, Joseph Alessi a décidé de sortir de son silence car il estime être un bouc émissaire et dénonce la responsabilité de sa hiérarchie : "Dans ce drame, plusieurs rapports évoquent un management complètement à l'envers du bon sens. Je n'incrimine pas l'institution Police qui est une belle institution, mais ceux qui n'assument pas leurs responsabilités. Assumer mes enregistrements, ça ne veut pas dire assumer d'être considéré comme un assassin". 

Climat tendu en arrivant au commissariat en février 2017

Muté en février 2017 à Saint-Avold, Joseph Alessi soupçonne le major Hinschberger et un brigadier d'avoir bloqué sa carte professionnelle. Pour tirer l’affaire au clair, il décide, avec son binôme, de poser un mouchard dans leur voiture. Puis envoie un rapport à sa hiérarchie. Moins de deux mois plus tard, le major Hinschberger se suicide et Joseph Alessi est poursuivi en justice : "J'étais le coupable idéal". 

Le management pointé du doigt 

Selon lui, leur hiérarchie n'a rien fait pour apaiser les tensions entre les deux brigades de nuit, a muté sciemment le major Hinschberger de Saint-Avold à Freyming et ne lui a rien dit non plus du rapport écrit par Joseph Alessi : "On ne lui pas dit ce qu'il y avait dans le rapport, à partir de là il a déclenché un certain malaise, une certaine paranoïa. Dans le même temps, il apprend qu'il est déplacé à Freyming-Merlebach, entouré de collègues qui lui sont hostiles".

Mise en retraite d'office, divorce, dépression, tentative de suicide

Après ce drame, Joseph Alessi a été mis en retraite d'office et a divorcé, il a fait plusieurs mois de dépression et une tentative de suicide. Dans le procès en appel qui se profile, il rappelle qu'il assumera sa part, mais ne veut pas porter toute la responsabilité dans cette affaire: "Aujourd'hui je parle parce que j’ai tout perdu, j'ai perdu mon travail, ma dignité, j'ai divorcé, je dois vendre ma maison mais je veux continuer à me battre".  

Le second policier poursuivi pour avoir placé l'enregistreur sera également jugé en appel. Dans ce dossier, il y a eu déjà des sanctions administratives. Les deux chefs du commissariat de Freyming-Saint-Avold ont été mutés, tout comme le second policier poursuivi avec Joseph Alessi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess