Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Suicide d’un policier en Moselle : les parents vont porter plainte pour harcèlement moral

samedi 27 janvier 2018 à 11:36 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Pas question d’en rester là pour les parents d'un policier de Moselle Est qui s’est donné la mort dimanche 21 janvier à Puttelange-aux-Lacs avec son arme de service. Ils vont déposer plainte contre X pour harcèlement moral. Il existe des éléments objectifs selon leur avocat.

La plainte pour harcèlement moral devrait être déposée mardi 30 janvier.
La plainte pour harcèlement moral devrait être déposée mardi 30 janvier. © Maxppp -

Freyming-Merlebach, France

Les parents d’Hervé Hinschberger ont demandé à l’avocat messin Dominique Rondu de déposer une plainte auprès du procureur de Sarreguemines, ce qui sera fait mardi. Une plainte contre X pour harcèlement moral car ils sont convaincus que leur fils âgé de 46 ans, vivant en couple, s’est tiré une balle dans le cœur avec son arme de service dimanche 21 janvier à Puttelange-aux-Lacs à cause de relations de travail désastreuses.

Mutation subie (Dominique Rondu)

Ce major de la police venait d’être muté du commissariat de Saint-Avold, où il avait passé 17 ans, à la tête de la brigade de nuit de Freyming-Merlebach, "une mutation subie" selon Me Dominique Rondu. "On l’a envoyé dans un panier de crabe". 

Un mouchard dans la voiture

"Les relations étaient impossibles avec un certain nombre de collègues, imaginez, un mouchard avait été placé sous le siège de sa voiture de service. Ses conversations dans la voiture étaient enregistrées. C’est bien entendu totalement illégal", poursuit Me Rondu. 

Mais, la famille reproche également à la hiérarchie de ne pas avoir bougé "alors que les problèmes relationnels étaient connus de tous" selon l'avocat.

Le ministre de l'Intérieur et l'IGPN alertés

"Les parents d’Hervé Hinschberger m’ont également demandé d’écrire à l’IGPN, l’inspection générale de la police nationale (la police des polices NDLR) mais aussi au ministre de l’Intérieur, car il s’agit quand même de la mort d’un homme".

Mercredi soir, des collègues s’étaient rassemblés devant le commissariat de Forbach en souvenir d’Hervé Hinschberger et pour dénoncer la souffrance au travail.