Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Suicide de policiers : rassemblements silencieux devant les commissariats de Drôme et d'Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Des rassemblements silencieux ont été organisés ce vendredi midi devant les commissariats partout en France pour rendre hommage aux policiers qui ont mis fin à leurs jours et alerter sur le malaise dans la police. A Valence, le directeur départemental était aux côtés de ses équipes.

Les policiers sont sortis sur les marches du commissariat de Valence
Les policiers sont sortis sur les marches du commissariat de Valence © Radio France - Diane Sprimont

Valence, France

C'est le suicide ce jeudi de deux policiers à Montpellier et Villejuif qui est à l'origine de l'appel des syndicats. Depuis le début de l'année, 28 policiers ont mis fin à leurs jours en France. Une situation particulièrement inquiétante. 

Des personnels épuisés

A Valence, une trentaine de policiers se sont rassemblés en silence devant le commissariat à 11h30. Des personnes qui ont quitté leur service durant environ vingt minutes : agents de voie publique, personnels administratifs, officiers de policiers. Ils voulaient soutenir les familles de leurs collègues qui se sont suicidés, dire aussi le sentiment de malaise et de fatigue générale. "Le travail qu'a représenté le mouvement des gilets jaunes a épuisé les services" explique Noël Fayet, le directeur départemental de la sécurité publique, qui a participé à ce rassemblement.

"Cela ne s'évacue pas le soir d'un coup de baguette magique"

Jérôme Bodoin est chef brigadier à Valence et délégué syndical Unité SGP Police, "cette tension se transmet de semaine en semaine et cela ne s'évacue pas le soir d'un coup de baguette magique en rentrant à la maison."

Les policiers se sont réunis également symboliquement devant les trois commissariats ardéchois et ils étaient une vingtaine à Montélimar.