Faits divers – Justice

Suicides chez Constellium à Issoire : la CGT en alerte

Par Dominique Manent et Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 24 mars 2015 à 10:46

A Issoire, 1.800 personnes travaillent sur le site de Constellium.
A Issoire, 1.800 personnes travaillent sur le site de Constellium. © Maxppp-Francis Campagnoni-La Montagne

C'est un chiffre effrayant qu'avance la CGT à Constellium : le site d'Issoire aurait connu sept suicides de salariés ces quatre dernières années. Le syndicat met en cause la nouvelle organisation du travail mise en place en 2011.

Burn-out, accidents du travail et même suicides... ça va mal chez Constellium à Issoire. C'est la CGT qui alerte et donne ce chiffre effrayant : sept suicides et une tentative ces quatre dernières années sur le site, dont le dernier au début du mois.

La CGT évoque notamment le premier cas de cette "série" noire : un jeune ingénieur qui s'est jeté dans un four de l'usine en mai 2011. Le lien avec le contexte professionnel n'a pas été officiellement établi mais pour le syndicat, ça ne fait pas de doute, la dégradation de l'état de santé des salariés correspond à l'arrivée comme actionnaire du fonds de pension américain Apollo, puis à la mise en place du "Lean", une nouvelle organisation du travail venue du Japon .

Christian Lacoste, secrétaire CGT chez Constellium dénonce la nouvelle organisation du travail en place dans l'entreprise.

Un médecin du travail pour 1.800 salariés

Le syndicat s'inquiète de la situation au point d'être allé au ministère du Travail récemment pour demander à l'État d'intervenir , en tant qu'actionnaire du groupe Constellium. Une réponse est attendue dans les jours qui viennent.

Quant à la médecine du travail, toujours selon la CGT, elle ne peut pas grand-chose à la situation. Le syndicat explique qu'il n'y a dans l'entreprise qu'un seul médecin pour 1.800 salariés, une visite tous les deux ans seulement. Pour les postes en 3/8, normalement c'est tous les six mois.

 

La CGT alerte sur des suicides de salariés sur le site Constellium d'Issoire. Témoignages au micro de Dominique Manent.

Partager sur :