Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Suicides dans la police : le ministère de l'Intérieur lance un nouveau numéro d'écoute

-
Par , France Bleu

Après la mise en place d'un service de soutien psychologique opérationnel de la police fin juin, le ministère de l'Intérieur lance ce lundi un nouveau numéro vert pour lutter contre les suicides. 48 agents de la police nationale ont mis fin à leurs jours depuis le début de l'année.

Près de 200 policiers ont manifesté devant la tribunal de Montauban
Près de 200 policiers ont manifesté devant la tribunal de Montauban © Radio France - Théo Caubel

"Être fort, c’est aussi savoir demander de l’aide". Alors que le taux de suicides dans la police nationale atteint un niveau alarmant, le gouvernement a mis en place un nouveau numéro vert ce lundi pour permettre aux policiers qui le souhaitent de joindre des psychologues, de façon "anonyme, confidentielle et gratuite", "24H/24 et 7 jours sur 7" a précisé la Direction générale de la police nationale (DGPN).

Un service de soutien psychologique opérationnel de la police avait déjà mis en service fin juin pour encourager les fonctionnaires à parler. Sur cette nouvelle plateforme, 70 psychologues, joignables par téléphone ou via une application seront à l'écoute. Les policiers qui le désirent pourront ensuite être redirigés vers le réseau de psychologues de l'association Soins aux professionnels de Santé (SPS) pour un rendez-vous.

48 suicides de policiers depuis le 1er janvier

Depuis le début de l'année, 48 agents de la police nationale ont mis fin à leurs jours, un bilan déjà bien plus élevé qu'en 2018, année au cours de laquelle 35 fonctionnaires s'étaient suicidés. 12 gendarmes et 17 pompiers se sont également suicidés d'après le ministère de l’Intérieur.

Attentats, mouvements sociaux, manifestations sportives : les syndicats de police dénoncent depuis des mois une "sur-utilisation" des forces de l'ordre. Mi-août, les femmes de fonctionnaires ont manifesté dans plusieurs villes de France, comme à Toulouse, pour dénoncer les conditions de travail de leurs conjoints et maris. Le gouvernement a promis une revalorisation salariale d'un coût total de 250 millions d'euros en 2020. Une réforme des cycles de travail a également été relancée après la signature d'un protocole de décembre 2018 avec les syndicats de gardiens de la paix.

Quant à la "cellule alerte prévention suicide" mise en place en avril par le gouvernement et pilotée par Noémie Angel, membre de l'Inspection générale de l'administration (IGA), elle affirme avoir rencontré 950 commissaires.

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

France Bleu