Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Suite aux accusations de la Drômoise Ariane Fornia, un collectif de femmes défend Pierre Joxe

mercredi 25 octobre 2017 à 17:19 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Vingt femmes qui ont travaillé ou milité aux côtés de Pierre Joxe publient ce mercredi une lettre ouverte pour le défendre suite aux accusations de la fille du maire de Donzère Eric Besson. Elle affirme qu'il a eu des gestes déplacés à son égard. Impossible répond ce collectif de femmes.

Pierre Joxe en décembre 2014
Pierre Joxe en décembre 2014 © Maxppp - Serge Haouzi

"Nous avons confiance !", c'est le titre de cette lettre ouverte d'un collectif d'anciennes collaboratrices de Pierre Joxe. Elles sont vingt. Elles ont travaillé à ses côtés au fil de ces cinquante ans de carrière au Conseil régional de Bourgogne, au PS, à l'Assemblée nationale, au Ministère de l'Intérieur, au Ministère de la Défense, à la Cour des Comptes et au Conseil Constitutionnel. Et elles sont tombées des nues en découvrant les accusations de la Drômoise Ariane Fornia.

La fille du maire de Donzère Éric Besson l'a révélé la semaine dernière. Elle affirme que Pierre Joxe a tenté de la caresser à plusieurs reprises alors qu'elle était assise à côté de lui à l'Opéra au printemps 2010. Ces accusations ont indigné les femmes qui connaissent bien Pierre Joxe. Elles ont décidé de témoigner en sa faveur pour "que son honneur lui soit rendu sans délai et sans réserve".

"Jamais un geste, un regard, une parole déplacée" — Colette Popard, maire-adjointe de Dijon

La maire adjointe socialiste de Dijon, Colette Popard, est scandalisée : "Moi je le connais depuis 1981, j'avais 29 ans à l'époque, j'étais sa collaboratrice au Conseil régional de Bourgogne. Nous avons ensuite milité ensemble au PS. J'ai assisté à de nombreuses réunions avec lui. Il n'y a jamais eu un geste, un regard, une parole déplacée chez cet homme-là. Toujours dans le respect, la rigueur qu'on lui connaît. Moi je suis une féministe. Il ne peut pas avoir eu un dérapage. Ce n'est pas possible. "

Une erreur de personne ?

Annie Snanoudj-Verber qui est à l'origine de la lettre ouverte ne dit pas autre chose. Elle a été l'élève de Pierre Joxe à Sciences-Po puis sa collaboratrice au Ministère de l'Intérieur ainsi qu'au Ministère de la Défense. "Pierre Joxe a toujours été très respectueux des femmes. Un homme droit".

Mais alors pourquoi de telles accusations à son encontre ? Elle s'interroge : "y-a-t-il eu erreur de personne ?" Ariane Fornia affirme dans son blog qu'elle ne connaissait pas ce "vieux monsieur à l'air respectable" et qu'elle a demandé ensuite à l'officier sécurité de son père l'identité de cette personne.

Le contenu de la lettre ouverte

Vingt femmes qui ont travaillé ou milité aux côtés de Pierre Joxe publient ce mercredi une lettre ouverte pour le défendre suite face accusations auxquelles il fait face - Aucun(e)
Vingt femmes qui ont travaillé ou milité aux côtés de Pierre Joxe publient ce mercredi une lettre ouverte pour le défendre suite face accusations auxquelles il fait face -