Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

La justice ouvre une enquête pour viol au Refuge à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le Parquet de Montpellier ouvre une enquête pour viol et agression sexuelle au Refuge. En décembre dernier, Mediapart avait révélé l'existence de "graves dysfonctionnements" au sein de cette association montpelliéraine qui accueille des jeunes homosexuels en détresse.

Le Parquet de Montpellier ouvre une enquête pour viol et agression sexuelle au Refuge de Montpellier.
Le Parquet de Montpellier ouvre une enquête pour viol et agression sexuelle au Refuge de Montpellier. © Maxppp - Aurélien Morissard

Le Parquet de Montpellier se saisit de l'affaire du Refuge, la Fondation créée à Montpellier, qui accueille de jeunes homosexuels en détresse. Il ouvre une enquête pour viol et agression sexuelle. Cette décision fait suite à l'enquête de Mediapart. 

Publiée en décembre dernier, cette enquête fait état de graves dysfonctionnements au sein de cette structure. En cause notamment : une charge de travail écrasante, des défaillances dans la prise en charge des jeunes et un management "toxique", exercé par le président et le directeur du Refuge, Nicolas Noguier et Frédéric Gal.

Suite à ces révélations, le Conseil d'Administration du Refuge avait demandé un audit interne, dont les conclusions ont été rendues il y a une semaine, le 18 février dernier. Les critiques portent notamment sur la gouvernance, la formation des salariés ou encore l'accueil des jeunes. Dans le même temps, le président du Refuge avait démissionné.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess