Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sur l'autoroute A7, les gendarmes traquent les voitures "chameaux"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Ce jeudi matin, de 6h à 10h, les gendarmes de l'A7 menaient une opération de contrôle des voitures "chameaux", ces véhicules surchargés de plusieurs centaines de kilos. 13 voitures ont été contrôlées, 9 ont été verbalisées.

Certains ne doutent de rien, comme le conducteur de cette 504 pick-up
Certains ne doutent de rien, comme le conducteur de cette 504 pick-up - EDSR de la Drôme

Valence, France

L'opération a débuté tôt ce jeudi matin pour neuf gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière de la Drôme. Leur objectif : contrôler les surcharges de véhicules empruntant l'A7 en direction de Marseille pour prendre les ferries vers le Maghreb. Le contrôle a eu lieu tôt car les bateaux partent vers midi.

Les gendarmes ont contrôlé 13 véhicules et 9 ont été verbalisés à cause de leur poids trop important. Certains transportaient plusieurs centaines de kilos supplémentaires par rapport à ce qui était autorisé. Un camion a même été contrôlé avec plus de 3 tonnes de surcharge !

Risques d'accidents augmentés

Ces véhicules "chameaux", surnommés ainsi à cause des grosses cargaisons sanglées sur leur toit, peuvent causer de graves accidents. "Ils ne peuvent pas rouler très vite. Il y a des risques d'explosions de pneus, de pertes de chargements", explique le capitaine Éric Grasset, superviseur de l'opération. "Le contrôle nous permet d'enlever ces véhicules de la circulation et de mettre en sécurité les autres usagers."

Certains attendent patiemment l'arrivée d'un dépanneuse pour transporter le véhicule - Radio France
Certains attendent patiemment l'arrivée d'un dépanneuse pour transporter le véhicule © Radio France - François Breton

500 kilos en trop = 135 euros d'amende

Une fois repérés par les gendarmes à moto, les véhicules sont accompagnés jusqu'à la sortie nord de Valence. Là, leurs collègues procèdent à la pesée. "On pèse d'abord les essieux avant, puis ensuite les essieux arrière, explique le gendarme Thomas. On additionne le tout et puis on voit si ça dépasse le poids autorisé sur la carte grise." 

À chaque fois qu'il y a 500 kg en trop, les conducteurs doivent régler une amende de 135€. Le véhicule est immobilisé tant qu'il pèse plus lourd que le poids autorisé. Les conducteurs ont alors plusieurs solutions : jeter leurs affaires en trop à la déchetterie, faire transporter leur voiture sur une dépanneuse jusqu’au ferry, ou bien appeler des proches. 

Ces contrôles de surcharge ont lieu régulièrement. Quand il ne s'agît pas de vacanciers, ce sont des entreprises du BTP qui ont tendance à surcharger leurs véhicules.