Faits divers – Justice

Sur l'île de Raymond, près de Bordeaux, Sarah réclame une protection pour ses agneaux

Par Xavier Ridon, France Bleu Gironde mercredi 22 avril 2015 à 6:00

Sarah Dumigron a perdu 4 agneaux, 2 autres ont été blessés.
Sarah Dumigron a perdu 4 agneaux, 2 autres ont été blessés. © Radio France - Xavier Ridon

Au large des communes de Paillet et de Lestiac, l'île de Raymond devait être un havre de paix pour des agneaux à peine nés mais les voici attaqués et tués. Depuis une semaine, le cheptel de Sarah Dumigron est victime d'attaques répétées d'un prédateur.

Un prédateur s'en prend aux agneaux de Sarah Dumigron. Cette éleveuse laisse à l'air libre 210 brebis Black Face, une espèce écossaise, et leurs 250 agneaux. Ses agneaux sont voués à être mangés et vendus en circuit court aux habitants de Paillet membres d'une association pour le maintien d'une agricultue paysanne (Amap).

L'éleveuse excédée

Depuis deux ans, l'île est au coeur d'un projet de renaturation qui met en valeur cette île où poussait avant le maïs et aujourd'hui considérée comme une des dernières "zones humides" de Garonne où nichent et se reproduisent les oiseaux.

Eleveuse depuis 2001, Sarah Dumigron est excédée. Elle a perdu mardi et mercredi derniers quatre agneaux. Deux autres ont été blessés à la gorge. L'auteur de l'agression serait un renard selon elle.

"L'un a été décapité. C'est caractéristique du blaireau. Les autres attaques sont typiques d'un renard. Il n'y a pas photo !" — Sarah Dumigron

Elle alerte alors la communauté de communes, à qui elle loue le terrain depuis quatre ans. Devant l'urgence, il est convenu par accord oral d'organiser une battue. Mais les élus font finalement machine arrière.

"C'est une zone naturelle sensible et nous sommes en pleine période de nidification. Nous pensons qu'il est plus sage d'avoir recours au piégeage plutôt qu'une battue." — Guy Moreno, maire de Lestiac et en charge de l'aménagement du territoire au Vallon de l'Artolie.

Une expertise devra aussi déterminer précisémment qui est ce prédateur : renard, blaireau ou chien errant.

"Sarah ne doit pas oublier les objectifs mais nous devons aussi répondre à certaines exigences de sa part." — Lucie Henriot, responsable de la renaturation de l'Île de Raymond

Agneaux tués : "nous devons aussi répondre à certaines exigences"

Guy Moreno, maire de Lestiac et Lucie Henriot, responsable de la restauration de l'Île de Raymond. - Radio France
Guy Moreno, maire de Lestiac et Lucie Henriot, responsable de la restauration de l'Île de Raymond. © Radio France - Xavier Ridon

L'éleveuse n'accepte pas ses mesures.

"Il a fallu réaliser un parc de nuit donc les animaux sont serrés. Ça crée du parasitisme, les brebis commencent à boiter. Les agneaux aussi." — Sarah Dumignon

Elle veut que la communauté de communes à qui elle loue le terrain prenne ses responsabilités. et veut même porter plainte contre la communauté de communes du Vallon de l'Artolie pour défaut de gestion de prédateurs. L'incompréhension est des deux côtés. Le dialogue est pour l'heure rompu.

Attention agneaux fragiles ! Six bêtes de Sarah ont été attaquées en Gironde

Sarah Dumigron a installé depuis 4 ans son élevage sur l'Île de Raymond. - Radio France
Sarah Dumigron a installé depuis 4 ans son élevage sur l'Île de Raymond. © Radio France - Xavier Ridon

"250 agneaux sont nés, ce n'est pas pour me les faire bouffer 8 jours après !"