Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Blocage des universités : sur le campus de Dijon, les dégâts se chiffrent à plusieurs milliers d'euros

jeudi 5 avril 2018 à 18:20 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Il n'y a plus de salles occupées par les étudiants sur le campus de Dijon (Côte-d'Or). Après les dégradations commises dans le bâtiment Droit-Lettres, les étudiants qui s'étaient mobilisés ont quitté les lieux. La présidence de l'Université a porté plainte. Les vacances vont calmer tout le monde.

Quelques unes des dégradations commises sur le campus de Dijon
Quelques unes des dégradations commises sur le campus de Dijon - DR

Dijon, France

Portes défoncées, matériels vidéo cassés, tags disséminés sur les murs de la Maison de l'Université, l'occupation de deux salles sur le campus de Dijon pendant une semaine a laissé des traces. Pour les étudiants qui se sont mobilisés contre la sélection à l'Université, ces dégradations sont l'oeuvre d'individus extérieurs au mouvement. Craignant d'être délogés par les forces de l'ordre, les étudiants ont préféré quitter les lieux. 

Derrière, les dégâts sont importants : "on peut estimer à plusieurs milliers d'euros, le montant du préjudice" affirme Sylvain Comparot, le directeur de cabinet de la présidence de l'Université. "C'est la raison pour laquelle, la présidence de l'Université a décidé de porter plainte" ajoute Sylvain Comparot.

Du matériel a été cassé lors des dégradations de mercredi matin  - Aucun(e)
Du matériel a été cassé lors des dégradations de mercredi matin - DR
Le rideau de la cafétéria du bâtiment Droit-Lettres a été cassé - Aucun(e)
Le rideau de la cafétéria du bâtiment Droit-Lettres a été cassé - DR

Dispositif de sécurité renforcé

Ces débordements ont incité la présidence de l'Université à renforcer le dispositif de sécurité sur le campus de Dijon : "nous avons fait appel à plus d'agents, plus de contrôles aux entrées des bâtiments" reconnaît Sylvain Comparot. Pour rentrer à la maison de l'Université, il faut donc montrer pattes blanches. Reste que sur le fond du problème, rien n'est réglé. Les étudiants réclament toujours la suppression de la sélection à l'Université. "Nous restons à l'écoute des étudiants", ajoute la présidence de l'Université. "Oui à la mobilisation, les étudiants ont le droit de débattre et d'échanger, mais non au blocage du service public et non aux dégradations." Comme nous le confiait, un des étudiants mobilisés, ces derniers pourraient à nouveau se mobiliser après les vacances de Pâques.

De nombreux tags ont été inscrits sur les murs de la Maison de l'Université  - Aucun(e)
De nombreux tags ont été inscrits sur les murs de la Maison de l'Université - DR
  • Retrouvez l'interview de Sylvain Comparot, directeur de cabinet de la présidence de l'Université de Bourgogne, ce vendredi à 6h12 et 7h42 sur France Bleu Bourgogne.