Faits divers – Justice

Sury-le-Comtal : un incident sur un site "Seveso", quarante pompiers mobilisés

Par Laureline Dubuy et Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 28 janvier 2016 à 12:29

© Maxppp

Quarante pompiers sont intervenus jeudi midi dans l'entreprise Unilin de Sury-le-Comtal, dans la Loire. Un début de combustion a été détecté dans un silo qui contient du polyuréthane. Unilin est un site classé Seveso. Un incident du même type avait déjà eu lieu en 2014.

Un incendie s'est déclaré ce jeudi matin sur le site de l'entreprise Unilin à Sury-le-Comtal, dans la Loire. Le feu était concentré dans un silo de 500 mètres cube qui contient de la poussière de polyuréthane, un matériaux très volatile.  Selon le directeur du site Daniel Lanois, c'est "un technicien de maintenance qui a été alerté par l'odeur" qui se dégageait du silo. L'arrosage automatique a été déclenché et les pompiers alertés. Quarante hommes se sont rendus sur place. C'est le protocole, le site étant classé Sévéso niveau bas. La gendarmerie et la Dreal ont également étant informées.

Sur place, les pompiers ont arrosé la cuve en continu pour empêcher une explosion. Dans l'après-midi, ils ont vidé le silo pour transférer la matière dans des bennes, afin de la refroidir.

Daniel Lanois, le directeur d'Unilin à Sury-le-Comtal

Le directeur du site Daniel Lanois minimise l'incident. Pour lui la situation était sous contrôle très rapidement : "C'est un point chaud qui s'est déclenché dans un silo de stockage de poussières (...) On a vite déclenché l'arrosage automatique. Le fait que nous soyons classé Séveso seuil bas, nous avons déclenché le protocole, nous avons coupé toutes les énergies (gaz, électricité) nous avons arrêté la production, nous avons évacué le personnel et nous avons appelé les pompiers. Mais le point chaud était enrayé dès leur arrivée"

Unilin fabrique des plaques d'isolation en polyuréthane. 32 salariés travaillaient sur le site ce jeudi matin. La production a été arrêtée par précaution. Une dizaine de personnes sont rentrées chez elles. Une enquête interne va être menée pour trouver l'origine de cet incident.

Un incident similaire s'était déjà produit au mois de janvier en 2014. Le site est classé SEVESO, c'est-à-dire qu'il s'agit d'une installation industrielle dangereuse, classée en "seuil de danger bas". À ce titre,  ce site fait l’objet d’une stricte surveillance de la part de l’exploitant et des autorités publiques.

>>> La fiche Seveso de l'entreprise UNILIN INSULATION sur le site du ministère de l'Écologie

Aucun(e)
- IDÉ