Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Suspicion d'amiante : une école maternelle d'Hayange fermée pour la semaine

dimanche 8 novembre 2015 à 19:34 Par Rachel Noël, France Bleu Lorraine Nord

Les parents d'élève de la maternelle Charles Perrault d'Hayange suspectent la présence d'amiante dans l'air. La municipalité assure qu'il n'y a pas de risques. Elle a tout de même ordonnée la fermeture provisoire de l'école pour une semaine et une expertise de l'air a été ordonnée.

La maternelle Charles Perrault d'Hayange fermée durant une semaine
La maternelle Charles Perrault d'Hayange fermée durant une semaine © Radio France - Rachel Noel

Hayange, France

Depuis vendredi 6 novembre, une benne bloque l'entrée de la maternelle, et ce panneau qui indique des travaux d'analyse en cours. Jeudi dernier, les parents ont été alertés par la présence d'amiante dans les dalles d'une des salles de jeu. Par précaution, l'école est fermée toute cette semaine, et les 92 élèves seront accueillis dans 2 écoles voisines.

Des doutes sur les précautions prises durant les travaux

Jeudi, dernier, les parents d’élèves ont fait pression pour que les enfants soient envoyés ailleurs. Ils se demandent si les travaux ont été réalisés en prenant toutes les précautions. Aurélien Canouil, représentant des parents d'élèves estime qu’il s’agit d’un principe de précaution. "C’est marqué dans le DTA, le document technique d’amiante, les dalles qui ont été visiblement coupées contenaient de l’amiante. Tant qu’on ne nous aura pas prouvé que dans l’air il n’y a rien, on ne peut pas prendre le risque".

 Je serais malade de savoir que j’ai laissé mon fils dans une école ne sachant pas ce qui est dedans.

Une histoire montée en épingle

C'est une polémique qui n'a pas de sens pour le maire Fabien Engelmann qui dans un communiqué a tenté de rassurer les parents. "Ces dalflexs ont été posées à la conception de l’école en 1963. A l’époque, elles contenaient une base légère d’amiante qui est compacte et ne comporte pas de risque".

 Le responsable des ateliers municipaux a simplement rebouché le trou avec une résine moderne, sans amiante.

La municipalité assure qu'on ne trouvera rien, mais a ordonné la fermeture provisoire de l'école par principe de précaution. Fabien Engelmann, le maire FN d’Hayange, accuse des proches de son opposition d'être derrière cette polémique.

Cette affaire a été légèrement montée en mayonaise par quelques personnes qui sont comme par hasard amies avec le groupe d’opposition de la collectivité.

Les résultats de l'expertises sont attendus jeudi 12 novembre.