Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Alerte à la fièvre virale hémorragique à l'hôpital de Thionville

Un patient a été admis ce mardi midi à l'hôpital Bel-Air de Thionville pour une suspicion de "fièvre virale hémorragique". La procédure d'isolement et de prise en charge spécifique a été appliquée. Le personnel soignant a été traité. Des examens sont en cours.

L'hôpital Bel-Air de Thionville
L'hôpital Bel-Air de Thionville © Maxppp - Julio PELAEZ

Le patient a été amené par une ambulance à 12h20 aux urgences de l'hôpital Bel-Air de Thionville, il a été orienté par le centre 15. Après un premier examen médical, la procédure d'isolement a été appliquée vers 13h en raison d'une "suspicion de fièvre virale hémorragique". Sa femme âgée d'une quarantaine d'années qui accompagnait le patient, a aussi été placée à l'isolement.

Pas de contact avec d'autres patient

L'homme originaire de Moselle, n'a pas été en contact avec d'autres patients aux urgences de l'hôpital Bel-Air qui dépend du CHR de Metz-Thionville. Mais par mesure de sécurité, le personnel soignant a été pris en charge rapidement, pour éviter tout risque de contamination virale. Des procédures d'hygiène ont été appliquées par la direction avec notamment "un bio-nettoyage". 

Pas plus de précision sur le virus

Le patient a été examiné par des médecins spécialistes en infectiologie. La direction du CHR n'a pas donné plus de précision sur le virus suspecté. Vers 20h, le malade a été traité par "une équipe spécialisée du CHU de Nancy" pour bénéficier de traitements. Dans l'attente d'examens supplémentaires, la suspicion de fièvre hémorragique n'a pas été levée. 

L'entourage sous surveillance

Dans un communiqué ce mardi soir, le CHR de Metz-Thionville explique que "la chaîne de personnes qui ont été en contact avec le patient, a été remontée en lien avec les services de l'Agence Régionale de Santé du Grand Est, afin de les informer de la conduite à tenir en cas d'apparition de symptômes"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu