Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Suspicion de trafic de vélos volés à Strasbourg : la police lance un appel à victimes

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les policiers suspectent un trafic de vélos volés à Strasbourg. Le pôle judiciaire de la Direction centrale de la Sécurité publique 67 ouvre une enquête grâce à la vigilance d'un citoyen. Ce dernier voulait acheter un vélo sur le site le Bon Coin mais un petit détail lui a mis la puce à l'oreille.

Le 30 juillet 2019, les enquêteurs du pôle judiciaire de la DDSP 67 découvrent un amas de vélos et pièces détachés dans une cave strasbourgeoise.
Le 30 juillet 2019, les enquêteurs du pôle judiciaire de la DDSP 67 découvrent un amas de vélos et pièces détachés dans une cave strasbourgeoise. - DDSP 67 - EM Communication

Strasbourg, France

Ce devait être un simple achat de particulier à particulier, mais un petit détail a mis les enquêteurs de la police nationale de Strasbourg sur la piste d'un trafic de vélos volés. En avril, une personne répond à une annonce sur le site internet le Bon coin. Elle rencontre le vendeur mais remarque sur le vélo une étiquette avec un nom et un numéro de téléphone. Suspicieux, le client n'achète pas le vélo mais conserve l'étiquette et appelle le numéro indiqué. A l'autre bout du fil, le réel propriétaire lui explique s'être fait voler son vélo et décide de se rendre au commissariat pour porter plainte. 

Grâce aux réquisitions auprès du site de petites annonces, les enquêteurs identifient un compte servant à deux personnes. Sur un peu plus d'un an, entre 250 et 300 annonces de ventes de vélos ont été postées sur ce compte. Mardi 30 juillet, les enquêteurs se rendent aux domiciles des deux hommes en question, deux Strasbourgeois âgés d'une cinquantaine d'années. Le premier est interpellé chez lui, dans sa cave, les policiers retrouvent un amas de vélos et pièces détachés. 

La trace de près de 200 vélos retrouvée dans les perquisitions, un appel à victimes

Le second individu n'est pas présent à son domicile dans le centre de Strasbourg (il serait en vacances) mais les policiers obtiennent l'autorisation de perquisitionner son appartement et trouvent dans le salon une quinzaine de vélos. Le logement servirait d'atelier et de lieu de rendez-vous avec les clients. Des cadenas sectionnés sont encore présents sur plusieurs vélos et le cadre de deux Vélhops sont retrouvés. En tout, les enquêteurs répertorient des dizaines de vélos, 170 roues et 169 jantes, sans compter de multiples accessoires.

Placé en garde à vue, le premier revendeur assure faire les marchés aux puces depuis six à sept ans. L'homme a été relâché le 30 au soir. La police lance donc un appel à victimes. Dans le tweet ci-dessous, une vingtaine de vélos et accessoires sont photographiés pour permettre aux propriétaires de se signaler à la police. 

Le parquet a décidé d'ouvrir une enquête pour vol avec dégradation, recel et escroquerie. Les vendeurs encourent jusqu'à cinq ans de prison. L'homme interpellé n'était pas connu des services de police, le second uniquement pour des faits mineurs il y a plusieurs années.