Faits divers – Justice

Sylvain Dromard et Murielle Bonin restent en prison en attendant leur procès en appel

Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 1 septembre 2016 à 17:35

Sylvain Dromard et Murielle Bonin lors de leur procès le 2 juillet dernier.
Sylvain Dromard et Murielle Bonin lors de leur procès le 2 juillet dernier. © Radio France - Sophie Constanzer

Condamnés à 30 ans et 18 ans de réclusion criminelle en juillet dernier pour l'assassinat en 2010 de la coiffeuse de Saint-Martin-d'Ablois, Laurence Dromard, Sylvain Dromard et son ancienne maîtresse Murielle Bonin ont fait une demande de remise en liberté. Demande rejetée ce jeudi 1er septembre.

Sylvain Dromard et son ancienne maîtresse Murielle Bonin restent en prison. La Cour d'appel de Reims en a décidé ainsi ce jeudi, en rejetant la demande de remise en liberté déposée par leurs deux avocats. Sylvain Dromard a été reconnu coupable de l'assassinat de son épouse à Saint-Martin-d'Ablois en 2010 et condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Son ancienne maîtresse, Murielle Bonin a elle été condamnée à 18 ans de réclusion criminelle pour complicité d'assassinat.

Ils restent en prison en attendant un deuxième procès en appel

Le verdict de ce procès hors norme -5 jours de procès et plus d'une vingtaine de témoins- avait été rendu par les Assises de la Marne le 2 juillet dernier. Et on sait déjà qu'il y aura un deuxième procès puisque Sylvain Dromard et Murielle Bonin ont fait appel de leurs condamnations. Leurs avocats respectifs Maître Lumbroso et Maître Miravete ont déposé une demande de remise en liberté en attendant le procès en appel. Demande donc rejetée cet jeudi après-midi par la Cour d'appel de Reims.

Mais d'autres demandes de remise en liberté pourraient être déposées dans les mois qui viennent par les avocats des deux accusés. Sylvain Dromard a toujours nié l'assassinat de son épouse, Laurence Dromard, en juillet 2010 à Saint-Martin-d'Ablois. L'avocate générale avait recquis la réclusion criminelle à perpétuité à son encontre lors du procès. La version de Sylvain Dromard est contestée par son ancienne maîtresse Murielle Bonin, qui était au courant du crime, mais qui nie la complicité.

Partager sur :