Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tags islamophobes à Rennes : des caméras de surveillance avaient été réclamées

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Des tags islamophobes ont été découverts sur le centre culturel islamique Avicenne de Rennes (Ille-et-Vilaine) ce dimanche 11 avril. Une enquête est ouverte. Elle aurait pu être facilitée par la pose de caméras sur le site. Elles sont réclamées depuis deux ans à la mairie.

Dès dimanche les agents de la ville ont procédé au nettoyage des tags.
Dès dimanche les agents de la ville ont procédé au nettoyage des tags. © Maxppp - Jeremias Gonzalez

L'enquête se poursuit au lendemain de la découverte de tags islamophobes sur le centre culturel islamique Avicenne de Rennes. Elle a été confiée à la sûreté départementale d'Ille-et-Vilaine. Aucune interpellation n'a pour le moment eu lieu. Les enquêteurs ne peuvent pas compter sur d'éventuelles images de caméras de surveillance puisqu'il n'y en a pas.

Dès dimanche matin, le président du conseil régional du culte musulman, Mohamed Zaidouni expliquait pourtant s'être rapproché des autorités afin d'obtenir des caméras de vidéo-protection pour le centre culturel islamique du Blosne et celui d'Avicenne. 

"J'ai lancé un appel à la ville il y a deux ans quand les centres ont été visés par des tags. J'ai réitéré cet appel lorsqu'une mosquée a été attaquée en Norvège. Il y a quelques mois une commission de sécurité est venue faire une expertise," explique Mohamed Zaidouni. "J'ai dû relancer les autorités il y a deux semaines pour qu'on me dise qu'un budget avait été acté mais depuis je n'ai plus de nouvelles. Je ne veux pas polémiquer mais je trouve que l'on attend beaucoup trop longtemps." 

Contactée, la mairie de Rennes n'est pas très bavarde sur le sujet. Elle assure que le projet est budgété mais qu'il n'est pour le moment pas possible de donner de précisions sur un calendrier. "J'espère que d'ici là nous n'aurons pas à déplorer d'autres faits," conclut le président du conseil régional du culte musulman.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess