Faits divers – Justice

Tain-l'Hermitage : une quinzaine de gendarmes pour retrouver des jeunes qui venaient de voler un téléphone portable

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu dimanche 18 décembre 2016 à 0:55

Une bande de jeunes a agressé un Drômois en gare de Tain l'Hermitage, samedi matin.
Une bande de jeunes a agressé un Drômois en gare de Tain l'Hermitage, samedi matin. - Image Google Street View.

Un jeu de cache-cache dans les rues de Tain l'Hermitage. Samedi matin, peu après 7 heures, les gendarmes ont cherché une bande d'une dizaine de jeunes qui venait d'agresser un habitant de la commune. Ils étaient dans le même train et l'ont suivi à sa descente en gare pour lui voler son smartphone.

Plus d'une quinzaine de gendarmes ont été mobilisés pour un jeu du chat et de la souris dans le centre de Tain l'Hermitage, samedi peu après sept heures du matin. Les militaires ont cherché une bande de jeunes dans les rues de la ville. Ils venaient de voler un téléphone portable et d'agresser un habitant de la commune, qu'ils avaient croisé dans le train.

Des coups pour lui voler son téléphone portable

La bande avait pris le TER à Valence et rentrait sur Lyon. Une dizaine de jeunes, d'environ 17 ans. Dans la rame, ils s'en prennent à deux copains, qui viennent de passer la soirée à Valence et rentrent sur Tain l'Hermitage. Cela commence par des regards, puis des insultes. Et lorsque les deux amis de 19 et 20 ans descendent en gare, la bande de Lyonnais les suit. Elle s'en prend violemment à l'un des Drômois. On lui vole son téléphone portable, avant de le rouer de coups.

Cinq mineurs interpellés

Les deux copains prennent la fuite et se réfugient dans une boulangerie. C'est le gérant qui appelle les gendarmes. Un plan d'interception est déclenché. Les militaires suivent la bande grâce au caméra de vidéo surveillance. Le jeu de cache cache dure jusqu'à 10h30. Mais il finit par payer : cinq jeunes sont interpellés et placé en garde à vue. Ils ont été remis à leurs parents samedi après midi, et passeront prochainement devant un juge pour enfants pour extorsion avec violence.

Pas de trace de leurs complices, mais une enquête est ouverte pour les identifier. Le jeune de Tain l'Hermitage, lui, souffre de quelques bleus au visage. Son téléphone portable n'a pas été retrouvé.