Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Talence : agression homophobe dans le bois de Thouars

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Deux mineurs (16 et 17 ans) ont été placés en détention provisoire vendredi dernier pour vol et agression à caractère homophobe à Talence. Les faits remontent au 11 juillet dernier. Un homme de 34 ans, membre de la communauté gay a été insulté, dépouillé et roué de coups.

Une agression clairement homophobe (photo d'illustration LGBT)
Une agression clairement homophobe (photo d'illustration LGBT) © Maxppp - maxppp

Selon la police la victime est tombée dans un véritable guet-apens. Le rendez-vous avait été pris sur un site de rencontre LGBT. La victime et l'un de ses futurs agresseurs s'étaient donné rendez-vous dans le parc de Thouars à Talence. Un lieu boisé où la victime est censée retrouver un inconnu pour une première rencontre. 

D'abord tout se passe bien mais l'inconnu est rejoint par deux autres hommes et le rendez-vous tourne alors au cauchemar. Des insultes à caractère homophobe et des coups qui pleuvent. La victime est dépouillée. Les trois auteurs présumés quittent les lieux laissant le jeune homme de 34 ans inconscient au bord d'un chemin. Il sera pris en charge par les pompiers et transféré au CHU de Bordeaux. 

L'enquête de police ne perd pas de temps. L'un des agresseurs est identifié grâce à l'appel téléphonique passé pour fixer le rendez-vous. Un de ses complices est arrêté dans la foulée. Pour l'instant les deux auteurs présumés se renvoient la responsabilité du guet-apens. Ils ont été placés en détention provisoire. La police cherche toujours le troisième agresseur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess