Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tarbes : des dégradations dans l'Église Saint-Jean

-
Par , , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu

L'Église Saint-Jean de Tarbes, située en plein cœur de ville, a été vandalisée ce mercredi après-midi. Plusieurs individus sont entrés, ont brûlé des livres de chants, vidé des extincteurs et même fait leurs besoins. Une enquête a été ouverte.

L'Église Saint-Jean de Tarbes où ont eu lieu les dégradations ce mercredi, en plein jour.
L'Église Saint-Jean de Tarbes où ont eu lieu les dégradations ce mercredi, en plein jour. - © Capture d'écran / Google Street View

Des dégradations, en plein jour, "qui blessent les croyants et toute la population tarbaise" regrette Monseigneur Nicolas Brouwet, l'Évêque de Tarbes et Lourdes. Ce mercredi, dans l'après-midi, deux personnes se sont introduites dans le bâtiment sacré, ont déplacé et cassé une statue de Jean-Baptiste, forcé une porte, des livres de chants ont été déchirés et brûlés à l'aide des cierges, alors que d'autres  ont servi de papier toilette puisqu'un des individus a fait ses besoins dans l'église.

Monseigneur Nicolas Brouwet après les dégradations en l'Église Saint-Jean de Tarbes.

Le maire et le préfet sur place

C'est une paroissienne qui a découvert les méfaits, et ce jeudi, le maire de Tarbes Gérard Trémège et le préfet des Hautes-Pyrénées Brice Blondel sont venus sur place apporter leur soutien à la communauté des fidèles. "L'Église Saint-Jean est une église historique, chère au cœur des Tarbais parce que c'est aussi un lieu culturel, leur a aussi dit Monseigneur Brouwet. Tout le monde la connait, beaucoup de gens y viennent, y ont été baptisés ou y ont vécu des obsèques". Une enquête a été ouverte pour retrouvé les auteurs de ces dégradations. "Le respect d'un lieu de culte, d'un lieu public devrait être au cœur des préoccupations des citoyens, a conclu l'évêque, alors pourquoi est-ce que des gens s'en prennent à des lieux d'intériorité dans lesquels on est intimement engagé, je ne peux pas dire, mais je trouve ça grave".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess