Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tarbes : il vole une voiture aux policiers et les insulte au mégaphone

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Un automobiliste s'est enfui lors d'un contrôle de police avec la voiture de patrouille, samedi soir à Tarbes. Dans sa virée, il a utilisé le gyrophare, la sirène et le mégaphone du véhicule. Il sera jugé en janvier prochain.

L'homme a d'abord été arrêté pour alcool au volant (image d'illustration).
L'homme a d'abord été arrêté pour alcool au volant (image d'illustration). © Radio France - Sixtine Lys

Tarbes, France

Il n'est pas allé bien loin, mais il a eu le temps de se faire plaisir le temps de quelques minutes. Un homme de 38 ans contrôlé pour alcool au volant a volé une voiture de police, à Tarbes samedi soir. 

Plutôt que s'enfuir discrètement, il a activé le "deux tons" et le gyrophare bleu. Un spectacle son, lumières et texte puisqu'il s'est aussi permis d'utiliser le mégaphone et à tue-tête il a insulté la police. Mais comme on ne peut pas tout faire, et que rappelons le, notre homme était fin saoul, il a perdu le contrôle du véhicule de police et percuté plusieurs voiture, dont celui banalisé de la BAC. 

Au début du rodéo c'était une scène banale, un contrôle routier et un alcootest positif. Les policiers l'ont donc laissé seul dans la voiture de patrouille et sans menottes. Le temps de stationner son véhicule, il en a donc profité pour s'offrir cette virée, qu'il a sans doute eu du mal à justifier pendant sa garde à vue au poste de police.

L'homme a été déferré ce lundi. Placé sous contrôle judiciaire, il sera jugé le 14 janvier au tribunal correctionnel de Tarbes.

Choix de la station

France Bleu