Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tarbes : le deuil au 1er régiment de hussards parachutistes, après la mort d'un militaire au Mali

-
Par , , France Bleu Béarn, France Bleu

Au lendemain de la mort d'un militaire du 1er Régiment de Hussards Parachutistes de Tarbes, tué au Mali, le régiment bigourdan est en deuil. Une cérémonie d'hommage est en préparation.

Les grilles du 1er Régiment de hussards parachutistes de Tarbes.
Les grilles du 1er Régiment de hussards parachutistes de Tarbes. - 1er RHP de Tarbes

Tojohasina Razafintsalama avait 25 ans quand il est mort, jeudi au Mali. Le soldat participait à une mission de reconnaissance, au Nord de la base opérationnelle avancée de Gossi au Sud de Gao, la capitale. Selon l'état major de l'Armée de terre, le convoi a été attaqué par un véhicule suicide qui a explosé à proximité de son blindé. Deux autres militaires du régiment sont gravement blessés. "Nous sommes profondément affectés, déclare le lieutenant-colonel Philippe Laurentie, commandant en second du régiment tarbais. Un régiment, c'est comme une famille."

Nous partageons la peine des familles. Une cellule de crise est ouverte.                            
— Le lieutenant-colonel Philippe Laurentie

Une cérémonie devrait avoir lieu dans les prochains jours, probablement en présence de la ministre des Armées Florence Parly, selon le maire de Tarbes Gérard Trémège. Les deux soldats blessés ont été rapatriés dans un hôpital militaire parisien. Les nouvelles étaient rassurantes ce vendredi soir mais ils ne sont pas encore hors de danger.

En novembre dernier, treize militaires français de l'opération Barkhane ont trouvé la mort au Mali, dans la collision de deux hélicoptères engagés dans une mission de combat contre des djihadistes. Sept d'entre eux appartenaient au 5eme Régiment d'Hélicoptères de Combat de Pau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess