Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tariq Ramadan mis en examen à Rouen pour diffamation

L'islamologue Tariq Ramadan a été mis mis en examen pour diffamation envers Henda Ayari, ce vendredi 6 mars 2020 à Rouen. Elle avait porté plainte contre lui.

Henda Ayari a porté plainte contre Tariq Ramadan
Henda Ayari a porté plainte contre Tariq Ramadan © Maxppp - Yann Foreix / Arnaud Journois

L'islamologue Tariq Ramadan, visé par plusieurs plaintes pour viols et agressions sexuelles par différentes femmes, a été mis en examen ce vendredi 6 mars 2020 à Rouen, pour "diffamation" envers Henda Ayari. Cette Rouennaise est la première femme a avoir porté plainte contre lui en octobre 2017. 

La diffamation concerne une interview diffusée sur BFMTV et RMC en septembre 2019, ainsi que le livré publié par Tariq Ramadan à la même période : Devoir de vérité

Lors de cette interview à BFMTV, Tariq Ramadan avait déclaré au sujet d'une autre plaignante : "On va avoir une deuxième Ayari. Une dame qui ne sait pas le lieu, qui ne sait pas la date et qui ne sait pas par qui elle s'est fait violée." ou encore "Madame Ayari, elle planifiait, elle est en train de me manipuler. Elle m’envoie 200 messages après coup [...] Ce sont des femmes qui viennent se présenter aux médias, qui se connaissent.

Il disait aussi : "Elle est en contact sur Skype avec cinquante personnes, où elle a des propos crus d'auto-soumission, d'auto-humiliation. Elle se présente comme une salafiste naïve alors qu'elle est en contact avec cinquante personnes."

Pas une satisfaction, mais une étape.

Henda Ayari a réagi a cette mise en examen : "Je ne peux pas me sentir satisfaite. Je le serai le jour où la justice prendra une décision sur ce que j'ai subie, témoigne-t-elle, dans un café proche du palais de justice de Rouen, avec son avocat, Jonas Haddad. Quand j'ai su que le procureur avait mis mon agresseur (présumé, NDLR) en examen, cela m'a fait quelque chose, je me suis sentie soulagée, entendue. Cela signifie que l'on ne peut pas dire tout et n'importe quoi. Ma réputation est salie. Je vis entre parenthèses depuis ma prise de parole. Ce n'est qu'une étape et j'espère que les nombreuses autres plaintes suivront." 

"On espère que cela mettra un coup d'arrêt à cette situation, réagit Maître Addad. Henda Ayari subit les conséquences de la diffamation de Monsieur Ramadan. Sa seule stratégie étant de salir les plaignantes." 

Joint par téléphone, Maître Emmanuel Marsigny, l'avocat de Tariq Ramadan explique que "en matière de diffamation, la mise en examen est automatique dans ce genre de cas. Je remercie Madame Ayari car il va y avoir un procès public, où l'on pourra voir la personnalité et les mensonges de Madame Ayari." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess