Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tarn : la grève des pompiers pourrait durer tout l’été

-
Par , France Bleu Occitanie

Comme partout en France, les pompiers d’Occitanie sont en grève. Une grève très suivie, notamment à Castres, mais qui ne devrait pas perturber l’intervention des secours.

A Castres, les pompiers grévistes affichent leur mécontentement devant la caserne.
A Castres, les pompiers grévistes affichent leur mécontentement devant la caserne. © Radio France - SM

Brassards à la manche, inscription sur la chaussée devant les casernes, slogan sur les camions. Depuis ce mercredi matin et jusqu'au 31 août, les pompiers sont en grève. Un préavis déposé par sept syndicats, représentant "plus de 85 % des sapeurs-pompiers professionnels". 

 Une grande partie des pompiers castrais sont grévistes, mais ils sont réquisitionnés.
Une grande partie des pompiers castrais sont grévistes, mais ils sont réquisitionnés. © Radio France - SM

Les syndicats dénoncent tous une "sur-sollicitation" due aux "carences de l’Etat" qui révèlent des défaillances dans les services de secours en France. Il manque aussi beaucoup de personnel dans les casernes selon les grévistes. Dans le Tarn, les effectifs sont stables depuis 2013. Mais les interventions ont nettement augmenté. 46% en plus chiffre le syndicat autonome. La caserne d’Albi a été dimensionné pour 4000 interventions par an quand elle en mène plus de 6000 en 2018 estime les syndicats. Ils demandent donc des recrutements massifs pour pourvoir assurer de nouvelle mission. 

" Des agents sur-sollicités"  

Un exemple : en cas d’ivresse sur la voie publique par exemple, la police devrait verbaliser l’individu et le placer en dégrisement. Mais comme la police manque d’effectifs, les pompiers sont appelés pour emmener l’individu aux urgences. 

Damien Garel insiste " On sur-sollicite nos agents, on sollicite aussi e plus en plus les pompiers volontaires. mais on l'épuise aussi. Et il y a le problème de la simultanéité des interventions. pendant que les agents sur une, deux trois ambulances, on ne peut pas assurer bien les départs incendies."  Le responsable du syndicats autonome du Tarn sent une grande fatigue des pompiers. "On a de plus en plus de missions. Aujourd'hui on doit par exemple appendre à porter des casques et des gilets par-balles. Alors que les pompiers s’adaptent en permanence aux nouveaux risques, on n'a pas de reconnaissance.

Damien Garel, pompier à Castres et responsable du syndicat autonome dans le Tarn.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess