Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'essentiel sur la disparition suspecte d'une mère de famille dans le Tarn

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Toujours aucune nouvelle ce lundi de Delphine Jubillar, la mère de famille de 33 ans portée disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre à Cagnac-les-Mines (Tarn). Le procureur de la République d'Albi parle de "disparition suspecte" et indique qu'aucune hypothèse n’est pour l'heure privilégiée.

Delphine Jubillar aurait quitté sa maison dans la nuit de mardi à mercredi dernier
Delphine Jubillar aurait quitté sa maison dans la nuit de mardi à mercredi dernier © Radio France - Pascale Danyel

À Cagnac-les-Mines, une commune du Tarn située à une dizaine de kilomètres au nord d’Albi, on est toujours sans nouvelle de la mère de famille de 33 ans portée disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre. "Les recherches se poursuivent activement, dans le cadre d'une enquête pour recherches des causes d’une disparition suspecte" précise ce lundi après-midi le procureur de la République Alain Berthomieu. 

"D’importants moyens humains et techniques sont mis en œuvre depuis plusieurs jours par la gendarmerie. À ce stade, aucune hypothèse n’est privilégiée", indique-t-il. Au cinquième jour des recherches, une vingtaine de gendarmes sont toujours sur le terrain à Cagnac et aux alentours. Ils ratissent bois, champs et font du porte-à-porte tandis qu'un hélicoptère survole les plans d'eau. 

Le maire de Cagnac-les-Mines, Patrice Norkowski, se dit très ému par cette disparition. Ses pensées vont à la famille et aux deux jeunes enfants de Delphine Jubillar, qu'il croisait sur le chemin de l'école plusieurs fois par semaine. Le maire de la commune de 2.615 habitants réfléchit à une éventuelle cellule psychologique en mairie si ses administrés en font la demande. 

Enquête pour "disparition suspecte"

Delphine Jubillar "serait partie seule à pied" dans la nuit de mardi à mercredi dernier. Elle aurait quitté sa maison vers 23h avec ses deux chiens qui seraient rentrés sans elle, et "c'est au petit matin que le mari se serait aperçu que sa femme n'était plus au domicile et a signalé la disparition" vers 4h selon le procureur de la République, qui a ouvert une enquête pour "disparition suspecte". Il n'y a en effet pas d'antécédent de fuite ni de fragilité chez cette infirmière trentenaire, mère de deux jeunes enfants de 6 ans et 18 mois, selon les informations de nos confrères de franceinfo

Les recherches ont débuté mercredi dernier, à pied, avec des chiens de piste, puis des moyens aériens ont été déployés le lendemain, avec un hélicoptère et des drones qui ont survolé la zone. Ce week-end, des plongeurs ont également fouillé la rivière Tarn. Un appel à témoins a par ailleurs été émis dès vendredi dernier par la gendarmerie.

Les gendarmes font du porte à porte dans la zone de recherche
Les gendarmes font du porte à porte dans la zone de recherche © Radio France - Pascale Danyel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess