Faits divers – Justice

Techno-parade à Paris: un homme meurt en chutant de la statue de la République

Par Camille Magnard, France Bleu samedi 19 septembre 2015 à 23:44

La techno-parad parisienne endeuillée par un mort place de la République
La techno-parad parisienne endeuillée par un mort place de la République © Max PPP - Ian Langsdon

La 17e Techno Parade parisienne a été endeuillée par la mort d'un jeune participant qui a glissé du sommet de la statue de la République sur la place du même nom. Il était monté à son sommet. Le rassemblement festif avait rassemblé plus de 350 000 personnes dans le calme.

Le défilé venait de se terminer Place de la République, à Paris, mais plusieurs milliers de participants se trouvaient encore sur la place, au son des DJ sets qui se prolongaient. Comme c'est devenu une habitude lors de ces rassemblements (mais aussi dans des manifestations comme celle du 11 janvier dernier), des participants tentent de grimper sur la tête de la statue de 25 mètres. La fête a définitivement basculé quand l'un d'eux a "glissé", selon la police. De très nombreux témoins l'ont alors vu chuter, heurtant plusieurs fois le bronze du monument avant de tomber violemment au sol. Il a rapidement pu être pris en charge et évacué par la protection civile mais il n'a pas pu être sauvé.

L'accident a été filmé par des dizaines de participants qui suivaient son ascension de la statue. Sur cette vidéo postée sur twitter, on entend que le jeune homme avait été encouragé, incité à monter par des cris dans la foule.

"_Après cette belle journée de fête, la Techno Parade est triste. Nous avons appris comme vous ce tragique accident survenu juste après la Techno Parade. _Nous sommes de tout coeur avec la famille et les proches du défunt." Les organisateurs  de la Techno Parade 

C'est la première fois que cette Techno Parade, lancée en 1998 sous l'égide de Jack Lang pour "dédiaboliser les musiques électroniques", qu'elle est ainsi marquée par un accident grave. Ce samedi, pour sa 17e édition, elle avait rassemblé 350 000 personnes au son d'une soixantaine de DJs. Cette année, au-delà de l'aspect militant pour la reconnaissance de cette scène musicale, le défilé et ses 14 chars avaient fait la part belle aux revendications écologistes, à trois mois du grand sommet COP 21 sur le climat à Paris.