Faits divers – Justice

Téléphoner au volant augmente le risque d'accident par trois

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne mardi 6 septembre 2016 à 17:38

Téléphoner au volant accroît le risque d'avoir un accident
Téléphoner au volant accroît le risque d'avoir un accident © Radio France - Marion Bargiacchi

Téléphoner au volant est un vrai danger, selon la prévention routière cela augmente le risque d'accident par trois. Devant l'ampleur du phénomène le centre Centaure de Gevrey-Chambertin a lancé une formation il y a trois ans. Elle a été reprise dans toute la France.

Amis geeks ce mercredi 7 septembre 2016 est un grand jour pour vous! C'est en effet ce mercredi qu'Apple présente son tout nouvel Iphone 7! Encore un beau joujou utilisable partout, tout le temps... Les téléphones sont devenus tellement addictifs que certains d'entre nous ne peuvent pas s'en passer même lorsqu'ils sont au volant. Un phénomène de société si prégnant que le centre Centaure de Gevrey-Chambertin a inventé il y a 3 ans un module sur les dangers du téléphone en voiture. Une formation reprise dans l'ensemble du réseau (soit 12 centres partout en France) il y a 2 ans. A Gevrey-Chambertin, Centaure accueille 3.500 automobilistes par an pour des formations à la sécurité routière. Ce sont surtout des salariés envoyés par des entreprises.

Sébastien Vattier, 44 ans, responsable pédagogique est l'inventeur de cette formation au centre Centaure de Gevrey-Chambertin

Philippe Munier, coordinateur sécurité routière de la préfecture de Côte-d'Or, estime quant à lui qu'utiliser le téléphone au volant multiplie les risques d'accident par trois, et même par vingt trois si vous envoyez des SMS en conduisant. L'utilisation du téléphone en voiture serait responsable d'un accident corporel sur dix. lEn 2016 les kits mains libres, les oreillettes longtemps autorisés, sont désormais interdits. Le seul dispositif autorisé étant le bluetooth, un système intégré au véhicule. Accessoirement, téléphoner au volant ou envoyer un SMS en conduisant expose à une amende de 135 euros et à la perte de 3 points sur le permis de conduire.

Philippe Munier, coordinateur sécurité routière à la préfecture de Côte-d'Or

Partager sur :