Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie mortel à Strasbourg : "C'était impossible de sortir" raconte un habitant piégé

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Cinq personnes sont mortes et sept sont blessées après un terrible incendie, rue de Barr, à Strasbourg dans la nuit de mercredi à jeudi. L'origine de ce drame pourrait être accidentelle. Pablo et sa compagne ont été évacués par la nacelle des pompiers.

L'immeuble de la rue de Barr qui a pris feu : la structure a tenu, c'est l'escalier qui a été ravagé par l'incendie.
L'immeuble de la rue de Barr qui a pris feu : la structure a tenu, c'est l'escalier qui a été ravagé par l'incendie. © Radio France - Julien Penot

Pablo et sa compagne font partie de la vingtaine personnes évacuées, lors de l'incendie de leur immeuble de sept étages dans la nuit de la mercredi à jeudi, rue de Barr, à Strasbourg. Un incendie qui a fait cinq morts et sept blessés.

Ça devenait irrespirable" - Marie, une habitante

Le couple a été réveillé à 1h15 du matin "par un bruit" explique Pablo, 28 ans. "On pensait que c'était notre machine à café" dit-il. Marie raconte la scène : "Il a essayé d'ouvrir la porte d'entrée pour voir si on pouvait descendre. Il s'est pris plein de fumée, donc il a dû vite fermer la porte. On voyait en-dessous les flammes. On s'est mis vers les fenêtres parce qu'il y avait plein de fumée dans l'appartement, cela devenait irrespirable". 

"Il fallait absolument qu'on reste dans l'appartement et qu'on sorte par un autre moyen" explique à son tour Pablo. "On a appelé les pompiers, ils avaient une nacelle et on est sortis par une échelle. Ils nous ont proposé de nous reloger mais nous sommes allés chez des amis.

Ils ont appris seulement en fin de matinée que des personnes étaient décédées dans l'incendie. "Je suis assez surprise parce que nous, on a eu le temps de se mettre à la fenêtre. On se dit que, pendant cette vingtaine de minutes, des gens n'ont pas entendu. C'est horrible".

Neuf personnes sont hébergées ce jeudi dans un gymnase. En état de choc, elles sont pris en charge par une cellule d'urgence médico-psychologique. L'enquête est en cours pour déterminer l'origine de l'incendie qui pourrait être électrique. Deux personnes ont été placées en garde à vue pour des vérifications.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu