Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

TÉMOIGNAGE - Comment un buraliste en banlieue de Nancy a fait fuir ses braqueurs en 13 secondes

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Le premier générateur de brouillard installé dans un bureau de tabac en banlieue de Nancy a fait fuir deux braqueurs. Vidéo à l’appui, les buralistes de Meurthe-et-Moselle incitent leurs 200 collègues à s’équiper alors que la surveillance vidéo semble déjà faire baisser le nombre d’agressions.

Des images réelles d'un braquage dans un bureau de tabac en banlieue de Nancy.
Des images réelles d'un braquage dans un bureau de tabac en banlieue de Nancy. © Radio France - Copie d'écran. Droits réservés.

Meurthe-et-Moselle, France

Les générateurs de brouillards devraient se multiplier dans les bureaux de tabac. Ce lundi, en préfecture à Nancy, les responsables des gendarmes, policiers et douaniers du département ont signé une convention visant à renforcer la sécurité au profit des débitants de tabac avec une aide pouvant aller jusqu’à 15 000 euros par commerce pour sécuriser les 202 bureaux de tabac de Meurthe-et-Moselle.

Un buraliste de la banlieue de Nancy, référent sécurité à la chambre syndicale des buralistes de Meurthe-et-Moselle, Gilles Bilot, a été le premier à s’équiper dans le département, et le vendeur de journaux estime que le dispositif anti-braquage installé dans son commerce lui a sauvé la vie

Des braqueurs qui prennent la fuite en 13 secondes

Le commerçant d'Heillecourt a diffusé la vidéo de son agression, des images réelles impressionnantes, lors de la dernière assemblée générale des débitants de tabac de Meurthe-et-Moselle et il estime que les aides de l’Etat vont désormais permettre une généralisation de ce dispositif.  

Au printemps, deux individus sont entrés masqués dans son bureau de tabac, armés d'un pistolet et d'un hachoir. Le buraliste a fait fuir ses braqueurs en 13 secondes en appuyant simplement sur un bouton. En 22 ans de métier, c'est son deuxième braquage et la première fois, il s'était battu avec un braqueur et avait été blessé, recevant un coup de crosse de pistolet sur la tête. 

Dispostif remboursé par l'Etat

Si le bureau de tabac d’Heillecourt est le premier des 202 buralistes de Meurthe-et-Moselle à s'équiper de générateur de brouillard, les professionnels estiment que ces dispositifs devraient se multiplier d’autant qu’ils sont validés par les Douanes qui remboursent une grande partie du coût, qui tourne autour de 3 000 euros pour un petit commerce. 

Bientôt 100 euros la cartouche

Alors que le prix de la cartouche de cigarette va bientôt frôler les 100 euros, ce dispositif dissuasif pourrait permettre de limiter les braquages qui sont en baisse depuis plusieurs années dans les bureaux de tabac de Meurthe-et-Moselle. Pourtant, les buralistes ont toujours des liquidités – moins avec le payement sans contact par carte bancaire – et surtout le prix des cigarettes à la hausse peut inciter au braquage et cambriolage. La cartouche de blonde est facile à revendre sous le manteau, ce qui fait des bureaux de tabac des cibles privilégiées. 

Ca n’enlève pas le traumatisme psychologique

Les buralistes se sont équipés de porte blindée, coffre-fort, alarme et système de vidéos surveillance. Les générateurs de brouillard devraient être le prochain outil technologique. «Ca n’enlève pas le traumatisme psychologique reconnait le président de la chambre syndicale des buralistes de Meurthe-et-Moselle, Hervé Garnier, mais cela protège les biens et surtout les personnes qui se font agresser ». 

Les braquages et cambriolages sont en baisses en Meurthe-et-Moselle ces dernières années. Les chiffres 2018 sont également en nette baisse avec deux vols à main armée ces dix derniers mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu