Faits divers – Justice

Témoignage. Coups de feu à Nantes : "j'ai vécu dans le 93, j'avais jamais vu ça"

Par Boris Hallier, France Bleu Loire Océan mardi 13 décembre 2016 à 15:37

Caroline et Dominique ont assisté aux coups de feu dans le quartier Malakoff à Nantes.
Caroline et Dominique ont assisté aux coups de feu dans le quartier Malakoff à Nantes. © Radio France - France Bleu Loire Océan

De nouveaux coups de feu ont retenti ce lundi à Nantes, dans le quartier Malakoff Pré-Gauchet. Deux jeunes de 25 et 26 ans ont été blessés aux jambes dans ce qui ressemble à un règlement de compte. Caroline et Dominique ont assisté à la scène. Témoignage.

Cela a été très rapide. "On sortait de chez nous pour aller dîner à la brasserie à côté, vers 20h. Il y a avait un groupe de personnes en bas de l'immeuble. Il y a eu des éclats de voix. Puis l'un d'entre eux a sorti une arme. On a entendu deux coups de feu", racontent Caroline et Dominique, qui ont assisté à ces énièmes coups de feu dans ce quartier légèrement éloigné du cœur de Malakoff.

Cette fois, c'était rue Nina Simone, près d'une aire de jeux pour enfants, dans une zone récemment rénovée, avec de nombreux bureaux.

"On a pris peur on est vite rentré", expliquent les deux habitantes. "Les deux jeunes blessés par les tirs nous ont suivies. On leur a ouvert la porte du hall pour qu'ils se mettent à l'abri. Puis on est rentré dans notre appartement de peur de voir le tireur revenir". Blessés au pied et au tibiac, les deux hommes ont ensuite été transportés par des proches à l'hôpital.

"C'est l'enfer ici"

Caroline et Dominique ont emménagé dans cet immeuble tout neuf il y a huit mois. "Moi cet endroit, je l'appelle l'asile", assène Caroline. "Les gens n'ont aucune limite. J'ai vécu dans le 93 et j'avais jamais vu ça".

Des coups de feu en bas de chez elles, elles s'y attendaient, explique-t-elle. Et elle pense que les choses vont empirer. "La rue est idéale pour tous les trafics. C'est facile de se cacher. Nous, maintenant, on a qu'une hâte, c'est de quitter le quartier".

Appel à témoin

L'enquête a été confiée à la police judiciaire. Des appels à témoin ont été affichés dans le quartier pour récolter le maximum d'informations.

L'appel à témoin affiché dans le quartier. - Radio France
L'appel à témoin affiché dans le quartier. © Radio France - France Bleu Loire Océan

Fin octobre, une vingtaine de coups de feu avaient été tirés dans le quartier Malakoff. Trois personnes avaient été blessées.