Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un syndicaliste policier dénonce la banalisation de la violences dans les manifestations

-
Par , France Bleu Nord

Face aux accusations de violences policières, d'abus de pouvoir, le secrétaire régional adjoint du syndicat de police Alliance réagit ce mardi matin sur France Bleu Nord.

Arnaud Boutelier, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance Police Nationale
Arnaud Boutelier, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance Police Nationale © Radio France - Stéphane Barbereau

Les policiers sont de plus en plus pointés du doigt après la diffusion sur les réseaux sociaux ces dernières semaines d'images montrant des violences envers des manifestants. Les enquêtes sont en cours, la dernière en date concerne un jeune homme, le visage en sang, frappé alors qu'il est au sol, en pleine manifestation des gilets jaunes, à Paris, le samedi 18 janvier.

Des images à remettre dans leur contexte

Invité de France Bleu Nord ce mardi matin, Arnaud Boutelier, le secrétaire régional d'Alliance insiste pour nuancer ces images : "On est tout de suite stigmatisé, il faut remettre ça dans un contexte. Il ne faut pas chercher les conséquences mais les causes".

Ce syndicaliste met en avant la violence grandissante et de plus en plus banalisée dans les cortèges ces derniers mois : "Il y a peut-être des gens mécontents. les policiers ne sont pas là pour apporter des coups mais pour protéger les individus pour manifester en toute sécurité"

Ne pas opposer la police à la population

"la société a évolué, la violence est de plus en plus radicalisée. Dès qu'il y a manifestation, il y a des violences désormais. On n'est pas là pour provoquer mais pour protéger les manifestants pour qu'il n'y ait aucun débordement ou que d'autres individus viennent s'intégrer à ces manifestations". 

"Quand vous avez en face des individus prêts à apporter des violences extrêmes, vous êtes obligés d'apporter des réponses en adéquation. Il y a une tension réelle, les policiers et les gendarmes essaient de faire leur travail du mieux possible. Nous avons en face des gens hostiles à l'autorité, hostiles à la police".

Je ne comprends pas pourquoi on manifeste en apportant systématiquement des violences. Tous les samedi c'est un rituel !

Il ne faut pas montrer l'image à nos enfants que l'ennemi c'est le policierj c'est le dernier barrage avant l'anarchie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess